La folie douce d’Inüit au Badaboum (Release Party)

ON Y ÉTAIT – Les Nantais d’Inüit ont fêté la sortie de leur premier EP au Badaboum. Une Release Party du feu de dieu.

Découverts par hasard au Festival Chorus 2016, on a eu la chance de revoir Inüit en live, à l’occasion de la Release Party d’Always Kevin, leur premier EP, sorti il y a quelques jours de ça (Cinq7). Les Nantais ont beaucoup bossé, et une chose n’a pas changé depuis leur passage sur la scène du Magic Mirror de la Défense : leur détermination. Le sextuor bouillonne et nous balance un condensé d’énergie à toute épreuve.

Le Badaboum est bien rempli, et les premiers rangs sont de fins connaisseurs. Ça gesticule et ça ondule très vite quand le groupe débarque sur scène après une première partie assurée par Almeeva. Le set de tout juste 1h est un déferlement de sons, percussions, cuivres et nappes électroniques. Autour de Coline, en demi-cercle, Alexis, Pierre, Rémy, Pablo et Simon s’excitent derrière leurs machines et leurs instruments, n’hésitant pas à alterner pour soutenir la batterie à coup de toms et d’accessoires supplémentaires. Tout ça, parfaitement calé.

Assez similaire à leur version studio, leur live a le mérite de nous en foutre plein la gueule (pardonnez l’expression), et de nous faire découvrir plus que les 4 titres de l’EP, qu’on écoute déjà en boucle. Aux premières notes de « Dodo Mafutsi », l’excitation du public est perceptible, et on se prend à sautiller, tandis que derrière nous, The Shoes jubillent. Ouais, c’était une bien bonne soirée.

En concert le 14 juillet aux Francofolies de La Rochelle.

À LIRE AUSSI >> « Always Kevin », la pop sauvage d’INUÏT dans un 1er EP remarquable

Advertisements

Laisser un commentaire