Nouvelle Star 2017 : bienvenue au pays des Bisounours

RADIO-CROCHET – On suit la Nouvelle Star depuis le tout début. On n’aurait raté pour rien au monde le « grand retour » de l’émission.

Écoute, quand une émission démarre avec Shy’m qui se fait une intro à la Bernard de la Villardière, avec le regard en dessous de sa frange massive, pour moi déjà, c’est mal parti. Pour le retour de la Nouvelle Star sur M6, ils sont 17.000 à avoir envoyé une vidéo, pour n’être plus que 300 à avoir été sélectionnés et passer devant le nouveau jury 2017. Après un nouvel écrémage par Benjamin Biolay, Cœur de Pirate, Dany Synthé et Nathalie Noennec, ils ne seront plus que 100. Et là arriveront les auditions-live devant le public de l’Élysée Montmartre… quoi tu te fais déjà chier ? Bref, à la fin il en restera 15, c’est tout ce que tu dois savoir.

Trois minutes et quelques secondes, notre superstar nationale, que dis-je, notre maître à tous, vante les mérites de Dany Synthé avec des lunettes sales dans lesquelles on voit l’équipe de tournage. Oui, Nouvelle Star n’a pas de limites, ils sont grave THUG, ils ont osé faire péter Gims dès la première émission. Et quand Gims dit de Dany Synthé qu’il a le flair (sous-entendu : il a déniché MHD et qu’il lui a fait « Sapé comme jamais ») je ris jaune.

Première étape des auditions, Juppé City et ses 60 candidats. Quatre minutes et cinquante secondes, on a le droit à la fameuse « Mon père, c’est mon meilleur ami ». Coucou Œdipe. Vingt secondes après, on les a Mesdames et Messieurs… on a les quoi tu dis ? LES PREMIÈRES LARMES !!! Et oui, Carla la première candidate est émue, « ma sœur est tout ce que j’ai, elle me manque beaucoup ». Là, tragédie, j’ai environ 1000 scénarii à la seconde qui me viennent à l’esprit. Non, en fait la sœur de Carla est juste partie vivre à Rodez. On est bien d’accord, partir vivre dans le midi équivaut à l’exil. Un peu comme Daenerys loin de son trône de fer.

Les bons sentiments en voici en voilà

Passé 10 minutes d’émission, il y a beaucoup trop de larmes pour moi. Carla pleure car sa sœur sudiste est venue lui faire une surprise, du coup cette dernière pleure aussi parce que sa jumelle a passé l’audition… Nathalie et Benjamin viennent distribuer des câlins. Ça se dit « je t’aime ». AAAAAH trop trop d’amour, trop de Bisounours. JE SATURE. Emy arrive ensuite de Barbentane, et a le cran/culot de reprendre « At Last » d’Etta James. Cœur de Pirate est en pleurs. Je n’ai ressenti que l’envie d’aller me chercher un tilleul-menthe.

Lagaza se présente, espadrilles, bretelles, lunettes de soleil, débardeur saillant et coupe de footballeur, ce carreleur qui « évolue dans le milieu du rap » interprète « La Tribu de Dana ». Tmtc. Le refrain arrive, c’est faux comme tout, malheureusement pour lui. Il a « du mal à se poser sur la guitare ». Je coupe le son quand il commence à expliquer que « nous dans le rap »… Arrive le premier candidat intéressant. Il s’appelle Martin et la prod a choisi de lui consacrer 40 secondes avec sa version piano-voix de « Voyage Voyage ». Chapeau bas à Rashad qui reprend du Polnareff en 2017. Yes sir.

Le rythme est lent, malgré des magnétos, quelques coulisses et les désormais classiques scènes de vlog des candidats. Je ne vois pas vraiment en quoi la formule a été renouvelée. Le concept si tu veux Jacqueline, mais pas le déroulé. Télé-réalité oblige, petit épisode à la musique intense slash Gladiator pour le Vénézuélien Yadam qui parle français comme un chef au bout de 5 ans d’apprentissage avec des chansons de Cœur de Pirate. Bon il y a Barbara et Brel aussi. Quand il reprend « Crier tout bas », Béatrice pleure. Encore. Après 1h, tous les candidats à part Lagaza ont été pris. Bons sentiments sur bons sentiments, je m’ennuie terriblement.

Clichés vous avez dit clichés ?

Il fallait juste aller à Lyon rencontrer Stormy, son AC/DC et sa reprise de « Je l’aime à mourir » by Shakira (oué oué c’est ça, cause toujours) pour qu’enfin le jury balance un peu. Un peu j’ai dit. C’est beaucoup trop tendre à mon goût. Et puisqu’on est dans la ville de BB, le voilà qu’il enchaîne avec une petite phrase lapidaire : « de toute façon personne n’écoute les paroles en France ». Prends-ça dans les dents média. À Lyon, la prod montre que malgré l’heure qu’on vient de passer, le jury en a vu passer des belles. On a donc le droit à une suite de clichés habituels chez Nouvelle Star : celui qui en fait trop, le ténor, le crooner quarantenaire….

Deuxième candidat intéressant : Loïc/Dixon et sa reprise classique de « Georgia » puis « Cesaria » à la Slimane. Rien de très original, mais le jeune homme pourrait réserver de bonnes surprises. Qui sait. On repassera pour le nom de scène Beverly Hills 90210. Je t’avoue que j’ai du mal à ressentir le même enthousiasme que le jury. Je me sens larguée.

Il nous manquait le candidat dragueur. Forcément, il est à Marseille. Continuons dans les clichés puisque Thibault se « consacre dans la musique ». Coucou Les Marseillais à la Nouvelle Star. Très bien très bien, le français ce n’est pas tout à fait ça. Mais pour faire une reprise de Gims à la Kendji, on est complètement dedans. Le candidat passe. Whatthefuckishappening.

Je n’en peux déjà plus de Marseille. Mathieu Cannabis (on fait un concours de noms de scène ridicules ou quoi ?) fait son p’tit mec de la téci devant ses potos, avec sa teinture blonde, mais fait moins le malin quand il chante de sa voix soprane du Justin Timberlake au piano. En vrai, c’est bien. Juste arrête de faire ton kéké. Comme deux par hasard, on finit avec la perle de l’émission : Lilou qui se lance dans « Million Years Ago » d’Adele. Beau timbre, il faut le reconnaître, et jolie musicalité. La seule candidate qui pour moi mérite son ticket. Dis donc le pré-casting vous vous êtes touchés ou quoi ?

Si je devais résumer ce retour de la Nouvelle Star en un mot : mortifère. Seul le regard de Benjamin Biolay et la beauté de Shy’m m’auront fait tenir jusqu’à Lilou. Dîtes, c’est moi où le niveau est faible ?

PS : Ah, et ça y est, je viens de comprendre que ce que je prenais pour une plante carnivore bleue dans le décor est en fait un casque audio. Plus 1 pour chef décorateur donc.

 

Advertisements

Une pensée sur “Nouvelle Star 2017 : bienvenue au pays des Bisounours

  • 5 novembre 2017 à 20 h 23 min
    Permalink

    je n’ai vu que la dernière demi-heure mais ça m’a suffi. Mon (ex) émission préférée a été contaminée par sa concurrente vocale de TF1, avec des jurés à la ramasse (je ne désespère pas que BB se réveille un peu, pour les trois autres c’est déjà mort), des candidats (pardon, des talents) bof, des larmes à foison, de l’émotion surjouée et tous les tics de la mauvaise télé réalité. Pour la première du retour, ce n’était pas Nouvelle Star, mais Poubelle Tocars.

    Répondre

Laisser un commentaire