Nouvelle Star 2017 : les choses sérieuses commencent (enfin)

RÉCAP’ – Quatrième et dernier épisode d’auditions de la Nouvelle Star. Place ensuite au théâtre. Que les choses sérieuses commencent !

Elle nous agace un peu, cette phase d’auditions, et elle va malheureusement continuer tout au long de cette première partie d’émission. On va régler le truc tout de suite : ON N’EN PEUT PLUS DE CŒUR DE PIRATE ET DE NATHALIE NOENNEC. Entre la première qui pense que trouver la Nouvelle Star, ça doit répondre à un cahier des charges ultra-calibré pour la vente, et l’autre qui ne sait pas parler d’autre chose que « d’allure », de look et d’images, on en vient à se demander où est la place de la musique dans tout ça. Voilà, c’est dit.

« Tu fais quoi dans la vie ? Tu chantes ? »

On commence à Lyon et on commence « fort ». Enfin au moins pour le jury. Martin aka Lake Folks emballe le quatuor par sa reprise de « Un peu plus près des étoiles » de Gold, en guitare voix. Ce n’est pas désagréable. Pas brillant, pas original, mais sympatoche quoi. Enfin pour moi, parce que pour le jury c’est paillettes et cotillons. « C’est beau« . « Il m’a eu« . « R comme re-sta« . Ok, les mecs. Calmos. Un « t’as l’air de rien » de Cœur de Pirate et une critique du nom de scène par Nathalie Noennec plus tard, et le mec est pris.

Vient Kamisa Negra, 24 ans, Strasbourgeoise. Une compatriote, YIHAAA. Si le look tatoos/jeans ne plaît pas à Nathalie, on ne comprend pas. « Tu fais quoi dans la vie ? Est-ce que tu chantes ? » Non. Elle vient faire du repassage devant toi. Merci Cœur de Pirate pour cet instant boulet. Reprise de Booba, version soul en français. Encore une fois, ça passe. Pas mal. « Elle a le packaging« . On aimerait bien que les artistes soient présentés comme des … artistes, en fait. Pas comme des paquets de lessive… C’est fatigant.

À Bordeaux, Amaury a une belle moustache, mais il a surtout un sacré bagage musical. Contrebasse, batterie, guitare, piano, chant lyrique, opéra, opérette, métal, hardrock. Et vidéos sur internet. Le mec fait tout. Et il chante « L’Étrange Noël de Monsieur Jack ». On avait eu une chanteuse de dessins animés, on passe au chanteur de Broadway. Mais lui ne passe pas. Critique ? Celle que t’imagines bien, pas calibré « Nouvelle Star ». Surpriiiiiiise. Au-delà de ça, sa voix est incroyable et en fait nous aussi, on le verrait bien à Broadway, ce garçon.

L’image, oui, mais la musique ?

Avec Blend’Art, on comprend que la naïveté n’existe vraiment plus chez les jeunes musiciens. Le gamin soigne son image, parce qu’il sait que ça fait tout. Voilà, on en est là. Bienvenue dans le doux monde de la musique, où le nœud papillon et la vidéo Youtube repostée par Damso sont plus importants que le talent d’auteur-compositeur-interprète. Après les frissons de Cœur de Pirate (ah oui, on ne t’a pas dit, elle ne pleure plus, maintenant elle a juste des frissons !), les conseils anti-vibes, et la validation du style par le tandem de choc, c’est le ticket pour la suite qu’il obtient. Tu remarques que moi aussi, j’en viens à oublier de te parler musique. Bah en fait, c’est simplement que ce n’est pas transcendant. Un peu comme Martin. C’est bien. Mais pas inoubliable.

Apparition de Vianney et d’Alain Souchon, pour une petite audition surprise sur « La vie ne vaut rien ». On ne sait pas d’où ça sort, ça fait plaisir au jury, ça nous rappelle que cette chanson est quand même vachement mieux par Souchon en solo qu’avec Vianney. NEXT.

Avec Xavier, on continue dans les clichés du jury. Ils donnent tout ce soir. Le mec est mécanicien et a une voix qui me fait penser à IZ, quand il chante Cocciante. Il file la banane. C’est doux, c’est apaisant. Il y a vraiment du soleil dans ce garçon. Pour Cœur de Pirate, c’est « quand même » nice. Ca veut dire quoi ça ? Quand même parce qu’il est mécanicien ? Quand même parce que c’est Cocciante ? Ou quand même parce que Xavier ose se présenter avec des tongs ? Nous on voit aucune raison de dire « quand même ». Après changement d’avis de Biolay, Xavier obtient son ticket pour la suite. Avec une promesse de relooking. MAIS BORDEL STOP !!

Le meilleur en accéléré

L’émission passe super vite sur les candidats suivants, et je ne comprends pas la stratégie, parce que ce sont les 3 plus intéressants. Zhaklin chante « La Javanaise » avec une grâce folle, sublime. Marc-André et son accent québecois osent du John Legend à la guitare sur « Ordinary People ». Ça groove à mort, c’est classieux, c’est parfait. Je kiffe. Et Jessy Elsa Palma rend Amel Bent intéressante. Et là, c’est la grosse surprise du jour. Waouh. Alors voilà, mes coups de cœur ont été expédiés en 3 minutes chrono. Pourquoi, comment, on ne saura jamais.

Allez, c’est fini les auditions, place au théâtre. LIBÉRATION. Moi de jury, plus de chant. Épreuve mythique où les meilleurs tombent sous le stress et la fatigue, et où d’autres se révèlent. Une chanson, deux minutes, une journée pour éliminer la moitié des candidats. Aujourd’hui, ils sont répartis en lignes et font connaissance. Puis enchaînent sur leur chanson au choix.

Cette étape confirme beaucoup de choses. Des belles voix qui se lâchent (Yadam le Vénézuélien qui avait fait pleurer Cœur de Pirate est encore magistral sur Sam Smith, Indy Eka sur Alessia Cara aussi), des univers bien sentis (Slon, la meuf chenille sur un très bon choix de chanson avec « La Bonne Étoile » de M, et Rachel, chouchoute de Biolay sur « Walking On The Moon »). Je ne comprends pas tous les choix. J’aurais fait rester Lake Folks plustôt que Florence la diva black. Mais limite ça me rassure de ne pas avoir les mêmes réflexes que le jury.

Des surprises, il y en a d’autres. Pourquoi Roman, le mec qui en fait trop, plutôt que Kayla et sa reprise de Macklemore et Ryan Lewis ? POURQUOI ? La meuf a 17 ans, elle fait chanter et danser tous ses camarades, mais non, ça ne suffit pas. POURQUOI ? Moi pas comprendre. Je suis déçue. Je me console en me disant que la reprise de Jamiroquaï par Tchaï a fait effet. C’est déjà ça.

Thibaud a une voix nasillarde. On lui demande de l’émotion, il chante du Louane. J’ai pas envie d’être méchante. Mais juste non quoi. Là c’est trop. Heureusement, Dany est d’accord. Ouf. On retrouve la chanteuse d’Anastasia pour du Gossip. Ça sort du dessin animé, mais là aussi, c’est pas possible. Too much, pas agréable. N’est pas Beth Dito qui veut. Phase d’écrémage qu’on aimerait accélérer, tant l’émission se fait longue… C’est quand la fin ?

Coups de cœur en pagaille

La fin (ou presque), c’est quand la ligne de la mort arrive. Que des coups de cœur du jury. Il y a de la voix, il y a du goût dans le choix des chansons. Dixon chante Bob Marley et c’est clair, ce mec a un truc. On a envie de se taire quand il l’ouvre. Il a de la classe, de l’élégance, de la retenue et de la grâce dans son chant. Galadrielle, et son « Pleurer des rivières » de Viktor Lazlo, se paie le luxe de chanter la main dans la poche de sa voix de femme fatale de fond de bar de jazz. Ce n’est pas mon style mais dieu que c’est déjà bien abouti. On kiffe moins Mathieu le mec qui appelait Dany son frérot. Moins aussi Carla, aux faux-airs de Pomme, qui reprend « Ne me quitte pas ». Pour moi, cette chanson, personne n’a le droit de la reprendre. Alors forcément, émotionnellement parlant, je trouve ça faux chez elle. Comment peut-on comprendre une telle chanson à son âge ? Mais vocalement, on sait déjà que le jury validera, et c’est normal. Moi je préfère Eric, qui arrive l’air de rien et balance « Let’s Get It On » de Gaye, totalement OKLM. « Voilà, faut se faire du bien tu vois« , dixit Benjamain Biolay. +1 mec. +1.

Ils sont tous pris, on s’embrasse, ça pleure, on est content. Le reste passe vite, avec un petit passage torture pour Ofé, qui enchante avec son « Bang Bang » mais qu’on va faire patienter jusqu’au bout pour lui annoncer qu’elle est la seule prise. La pauvre. Meuf, on est avec toi. Avec les derniers annoncés (dont Kamisa Negra, 6-7 en force), on se dit que la sélection commence enfin à ressembler à quelque chose, même si une grosse majorité des candidats est totalement dans le contrôle de son image (heureusement, des mecs comme Maxime ou Zaer sont encore là, merci les mecs). Et on espère honnêtement que les failles vont apparaître et faire bouger un peu les lignes dès la semaine prochaine, lors des étapes de la chanson imposée et des trios.

À LIRE AUSSI >> Nouvelle Star 2017 : le troisième épisode m’a tuER…

Advertisements

Laisser un commentaire