Nouvelle Star 2017 : N’en jetez plus ! On a enfin les 12 finalistes pour les primes

RÉCAP – Le récap est là ! On te raconte cet épisode longuet et frustrant qui dévoile (enfin) les 12 finalistes du grand casting Nouvelle Star 2017. 

Tu sais, quand je faisais le premier récap de la Nouvelle Star, je m’étais dit que j’avais été sévère. Et puis, Sabine, Mathilde et Morgane ont écrit chacune à leur tour sur les épisodes suivants. On ne s’est pas concerté du tout. Mais on pensait exactement la même chose. On a eu du mal. On a douillé sévère même. Bref, cette semaine, je suis chargée des dernières épreuves du théâtre. Il ne reste plus que les « 40 meilleurs » qui vont encore se taper une chanson imposée par la production, puis des trio. Quand on voit que les chansons imposées sont dans le genre « Roule » de Soprano et « Riche » de Claudio Capeo, on rit déjà. La Grande Musique Française. Pourtant, mon seuil de tolérance est très large, vu mon taux d’ébriété ce mercredi soir vers 23h40 lorsque je regarde le replay. Et j’ai d’ores et déjà envie de faire des séquences double-sens/sourire en coin à la Quotidien, quand la camérawoman demande à Xavier si « ça rentre ? ». « Ça va rentrer » répond-il sourire aux lèvres. Allez, on est parti.

« Il chante bien, c’est juste ! »

On commence avec Slon, la candidate pour qui l’expression « en faire des caisses » a été inventée, au XIIe siècle après J.C. C’est bête, elle commence par chanter faux. Too bad. « Toujours, dans le visuel y’a pas un peu d’excès » glisse Nathalie Noennec. Ouah, nan, mais naaaaaaaaan Simone ? C’est pas vrai ? Quelle perspicacité Jamy ! On enchaîne avec Roman qui partait très mal avec Christine & the Queens et qui n’a pas trouvé bon de changer de tonalité pour le début de la chanson. « Il chante bien… » dit Cœur de Pirate, « …c’est juste ! » ajoute-t-elle. Wah, il chante juste, ohmygad… Comme quoi, il en faut peu à certain(e)s… Victor ensuite se lance dans « Aïrronaïque » d’Alanis Morissette. C’est connu, « aïrronaïque » rime avec « don’t you think ». Entre ‘Ironic » et « J’envoie valser », j’ai l’impression de me retrouver dans la Nouvelle Star 2007. Vive l’originalité des titres imposés.

Kamisa Negra assure, Rachel de son côté me donne toujours aussi mal à la gorge. Elle oublie toutes les paroles, elle se mord la lèvre, elle sourit, elle bloque. On met un petit coup de « Fix You » dans le fond, allez spectateur, on espère que tu as les yeux moites, elle s’est ratée. On se demandera pourquoi Nao n’a pas le droit, comme Rachel de recommencer sa chanson. D’ailleurs en parlant de paroles, dans la Nouvelle Star sache qu’on parle de « lyrics ». Y’know man, paroles c’est ringard. Quand Elodie Ji chante du Jamie Lidell, danse et qu’elle n’oublie pas les paroles, je m’enjaille un peu, alors qu’il n’y a absolument rien de fifou. Les pouvoirs du montage, je ne te dis même pas. Florence doit se taper une version de « Don’t Stop the Music » mode jazzy, c’est raté, elle est tout en force. Tchaï de son côté aurait dû tenir ses notes plus longtemps pour ne pas être fausse, et comme depuis le début, je reste à côté, ça ne me touche pas une seule seconde.

Eric se foire avec du Katy Perry. Du Katy Perry aussi, à croire que la prod’ ne voulait pas le garder. Eto glisse un morceau de tahitien dans « Riche » de Claudio Capeo. Cœur de Pirate, vive d’esprit, professionnelle avisée, demande à Dany Synthé : « il a traduit un truc ? ». Je ferme les yeux, et inspire bruyamment, agacée. Passons. Étonnamment, même si sa performance est vocalement bancale pour moi, Eto parvient à m’émouvoir un peu. Comme Yadam. Puis vient le moment où la Nouvelle Star me fait sentir super cultivée et bilingue, lorsque les candidats avouent ne pas connaître « Lili », « Couleur menthe à l’eau », « Les Démons de Minuit » et « Viens je t’emmène ». Ou que Galadrielle tente de chanter en anglais « If I Ever Feel Better » de Phoenix. Tente j’ai dit.

Pas de chance, Carla passe la dernière. Je me souviens que c’était la 1re candidate que je voyais dans l’épisode 1. Et devine quoi ? Elle pleurait au 1er épisode, elle pleure avant même de chanter au 5e épisode. Je reste de marbre. Sans que je comprenne pourquoi, elle est sélectionnée dans les 11 finalistes. Les derniers seront les premiers chantait l’autre.

Le bal des chouchous

À 1h17 d’émission, les quatre Starpass descendent de leur balcon doré pour rejoindre les onze gueux/finalistes. Mais grand turnover (ohmygadohmygad) Shy’m explique un tas de règles que je ne saisis pas. Je comprends juste qu’il n’en restera que 12 sur 15, c’est déjà ça. Allez, place au trios. Yadam, Slon et Ashley chantent « Lost On You » de LP. Easy peasy, quelques harmonies et ils s’en sortent bien. Simplement, quelqu’un aurait-il la gentillesse de m’expliquer le concept du « on fait asseoir deux candidats sur trois, et on laisse la mal-voyante debout au milieu ? ».

Noor qui chante avec Xavier et Azza est en galère : « ce qui est compliqué avec cette chanson, c’est que c’est pas mon style », en plus « c’est une chansons rythmée ». Et là tu te demandes Ô doux Jésus, qu’est-ce que ces pauvres miséreux doivent chanter pour que Noor soit dans tous ses états ? « J’irai où tu iras » de Céline Dion et Jean-Jacques Goldman. Ouais ouais, elle est connue dans le business comme la chanson la plus rythmée de l’univers intergalactique. En tout cas Azza fait du copier-coller Céline Dion, Xavier s’en sort super bien à mon goût, et oui, Dany Synthé : « Xavier ne peut pas chanter Céline Dion ». Ce qui équivaut à affirmer que « non, l’ananas n’a rien à faire sur la pizza ». Merci, on le savait déjà.

Kamisa Negra, Lilou et Mathieu se lancent sur « Ain’t Nobody », c’est réussi. Même si Mathieu se prend un peu trop pour Justin Timberlake, Lilou a une sacrée voix. Comme Benjamin Biolay, on se marre à moitié quand Madeleine, Victor et Ofé présentent leur chanson : « Adolescente Pirate » de Léa Paci. On dirait du Cœur de Pirate de maternelle. Pourquoi pas du Lorie ? En tout cas, chanson cata = trio cata ? Enfin, Carla, Eto et Beni se lancent dans « All Around the World », clairement une chanson faite pour Beni. Carla et Eto sont à la traîne, leurs voix ne vont pas, entre essoufflements et purée de paroles. Et comme d’hab, BB défend Carla, car pas grave si elle n’est pas en place, elle n’a juste plus de voix la pauvre malheureuse. Euh ouais, c’est ça l’excuse ? Quel est le rapport ? Au solfège, ce sont bien deux exercices différents, tu peux chanter juste et avoir un rythme de merde, et vice-versa. Le fait qu’elle ait la voix en compote n’excuse en rien les problèmes de rythme. Mais bon, pas touche à Carla, c’est la chouchoute de Biolay, elle est direct sélectionnée dans les neuf finalistes qui feront les primes. L’injustice, tmtc.

La dernière des dernières dernières… dernières… chances

Il n’en reste plus que six. Trois candidats seront éliminés après un passage en a cappella. Ce n’est pas la meilleure séquence de l’émission, car forcément c’est plat as hell, et la prod’ coupe les chansons à des moments très agaçants. Je te passe Madeleine qui détruit « I’m Feeling Good ». Finalement, Kamisa Negra passe, c’est justifié. Victor et sa voix androgyne est le chouchou de Cœur de Pirate, il passe aussi. Le jury a hésité entre Ofé et Eto. Mais Dany Synthé, comme producteur international de génie (Maître Gims rappelle toi) préfère miser sur Ofé. Ouais, un Polynésien avec un chapeau c’est moins vendeur qu’une jeune brune, émotive, aux jambes de mannequin. L’industrie est impitoyable.

Mais dans le positif, je me suis fait moins chi** que sur le premier épisode. Je suis ravie de la présence de certains candidats dans les 11 derniers lucky winners. Xavier notamment, Mathieu, Kamisa Negra et Lilou. Le grand public sera content de retrouver Azza, Beni, Ashley et Yadam. En revanche, je ne comprends pas du tout le choix Carla, Ofé, Slon et Victor. DU. TOUT.

À LIRE AUSSI >> Nouvelle Star 2017 : les choses sérieuses commencent (enfin) !

Advertisements

Laisser un commentaire