Quand Aurora fait battre les cœurs au Badaboum

LIVE REPORT – La petite salle du Badaboum était pleine à craquer hier soir pour le retour de la norvégienne Aurora en France. Des deux côtés de la scène, l’émotion était palpable et les yeux pleins d’étoiles.

Aurora n’est pas encore montée sur scène que le public amassé aux premiers rangs tape déjà des mains et crie d’excitation. Le Badaboum affiche ce soir salle comble pour le retour de la jeune Norvégienne en France. C’est ce soir qu’elle reprend la tournée, annonçant la sortie très prochaine d’un nouvel album, après All Demons Greeting Me As A Friend, sorti en 2016. Émue, elle ne cache pas son plaisir de se retrouver devant son public, fidèle et sincèrement dévoué. Après une entrée timide, Aurora se met rapidement à l’aise, racontant anecdotes et historiettes sur l’enregistrement en France de ce nouvel album et les dernières années passées sur scène, à apprendre à parler avec aisance au public. Mission accomplie !

Féérie et girl power

Dans sa robe de tulle, les cheveux blonds sagement peignés et le sourire candide, c’est sur « Nature Boy » a cappella, qu’Aurora entame le set. Le ton est donné. Derrière cette fausse fragilité se cache en réalité une voix de cristal limpide, capable de puissance et d’émotion.

Celle que l’on compare souvent à Björk, a ce grain de féérie et de magie qui touche et émeut. Sa pop est enchanteresse et grandiose, teintée parfois de sonorités traditionnelles. Sur scène, elle est entourée d’un batteur, d’un guitariste et deux deux musiciens électroniques, lançant samples, boucles et jouant du synthé. Passant sans cesse de la douceur à la détermination, elle lève le poing chantant avec véhémence « Warrior » ou « Animal », suivie de près par la salle entière.

Charme et émotion

Le public est surexcité. La jeune femme enchaîne les titres de son premier album, alternant avec quelques nouveautés et faisant naître dans le public des feux de joie à chaque single interprété. « Runaway » et « Running with The Wolves » déchaînent les foules, tandis que « Murder Song », joué en duo guitare-voix, est repris en chœur par le public. Celui-ci, complètement sous le charme, a préparé quelques cadeaux de bienvenue, des peluches, des lettres et d’autres paquets plus mystérieux.

La chanteuse, émue, nous confie, avant de sortir de scène, avoir des « butterflies in [her] head, in [her] stomach and in [her] vagina », tant la bienveillance et la chaleur du public est palpable. Un bol d’amour frais !

À LIRE AUSSI >> Aurora : « J’écris des chansons sombres, mais j’étais une enfant joyeuse »

Setlist : Nature Boy / Churchyard / Gentle Earthquakes / Under Stars / Queendom / Murder Song / Runaway / Under the Water / Soft Universe / All is Soft Inside / Warrior / Animal / Running with the Wolves // Bis : The Seed

Photos : Jeanne Cochin

Advertisements

Une pensée sur “Quand Aurora fait battre les cœurs au Badaboum

Commentaires fermés.