Mort de François Corbier : encore un bout d’enfance qui s’envole…

DÉCÈS – Aujourd’hui, c’est toute une génération qui se souvient. Corbier est décédé, et les enfants du club Dorothée sont tristes.

Il s’appelait Alain Roux. Il avait 73 ans. Il est mort d’un cancer. Présenté de cette façon, tout cela n’est, malheureusement, qu’une nouvelle parmi d’autres. Oui mais voilà, Alain Roux, c’était aussi François Corbier. Et pour notre génération, Corbier, tu ne pouvais pas passer à côté.

De Récré A2 au Club Dorothée, il a accompagné toute notre enfance. À la fois acteur, musicien et animateur, il secondait toujours Dorothée et sa bande. On se souvient surtout de son « tube », « Le nez de Dorothée ». Dans le clip, on voyait Jacky dans la cabine son, mais aussi Cabu, qui dessinait de son célèbre coup de crayon Dorothée et son nez.

Un chansonnier avant tout

Bien sûr, avant ça, il chantait déjà. Et à la fin du club Dorothée, en 1997, il a continué, malgré les difficultés. Chansonnier, il sortait d’ailleurs en 2015 un album dédié à son ami Cabu après le drame de Charlie Hebdo. L’an dernier, un documentaire lui était consacré : « Des traces dans la mémoire des masses », qui nous apprenait sa traversée du désert après ses années télé, et son retour à l’esprit engagé qui ne l’avait jamais quitté. C’était la vie qui l’inspirait, et ses chansons n’étaient pas aussi légères et joyeuses que ses comptines pour enfants pouvaient nous le laisser croire à une époque.

Mais c’est pourtant bien l’image d’un géant souriant, gentil et à l’humour perpétuel, qu’on gardera toujours de lui. Corbier est allé rejoindre Cabu, René et Framboisier, et c’est encore un petit bout de notre enfance qu’on perd avec lui.

Advertisements