Dark Ride, le retour très 70s de The Sore Losers

SINGLE – Le groupe de rock belge The Sore Losers prépare un 4e album pour octobre. Premier single sorti aujourd’hui, « Dark Ride » prend le contre pied de l’album précédent.

On a laissé The Sore Losers avec Skydogs, sorti en 2016. Je ne vais pas mentir, je les ai découverts sur cette tournée, alors qu’ils en étaient déjà à leur 3e album. Ça a été le coup de foudre immédiat. Pas parce qu’ils débordaient d’originalité (passe ton chemin si c’est ce que tu cherches). Pas parce qu’ils réinventaient le genre (bah… non). Pas parce qu’ils m’ont gentiment offert un totebag (même si ce serait une bonne raison). Pas parce qu’ils étaient du genre blouson de cuir et lunettes noires (je ne suis pas une fille facile). Pas parce qu’ils étaient Belges (ah, merde, si, ça quand même ça compte). Juste parce qu’ils font du rock efficace, honnête, et carrément direct. Des fois, c’est tout ce qu’on demande. Et ce n’est plus si facile à trouver.

Funk et vintage

Pour « Dark Ride », premier extrait de l’album à paraître en octobre, le groupe tout juste signé chez Caroline International, n’a pas abandonné cette idée. Mais il l’a faite évoluer. On le comprend vite avec le combo pochette / vidéo qui accompagne la sortie du single. Le rock auparavant très 2000’s lorgne dans un passé de plus en plus lointain. Ambiance martini-olive et boule à facettes, on se retrouve fin des années 1970 dans un vieux club. Et musicalement, c’est la même chose, puisqu’on multiplie les motifs syncopés et qu’on laisse toute place à une rythmique très très funk. Résultat : on n’a plus trop envie de headbanger. Là, c’est plutôt les épaules qu’on secoue, les hanches qu’on dandine, et les petits pas de danse qui démarrent. Comme si le titre d’ouverture de Grease de Frankie Valli rencontrait « Papa Was A Rolling Stone » des Temptations, le tout à la sauce rock des Sore Losers.

La recette idéale pour avoir envie de se dandiner qui rend très curieux quant à la suite. Rendez-vous en octobre.

PS : tu remarqueras que tu peux faire du karaoké grâce à ce clip parfait. On dit ça, on dit rien.

À LIRE AUSSI
>> The Sore Losers + Fai Baba : la leçon de rock made in Europe

Advertisements