Current Swell et Carmanah, des festivités venues de l’Ouest

LIVE REPORT – Dimanche soir le Ritz PDB accueillait Carmanah et Current Swell. Une soirée folk, rock et festive.

Le Ritz PDB était bien plein dimanche pour la double affiche anglophone de la soirée. Sous la boule à facettes illuminant la salle, c’est d’abord Carmanah, venu de l’île de Vancouver, présentait ses titres folk et trad, avant de laisser la place à Current Swell, très attendu d’un public déjà fan.

Carmanah, folk, trad et bonne ambiance

La soirée commence sous le signe du flower power avec le groupe Carmanah. Une batterie, une basse, une guitare, un clavier entourent la chanteuse lead (aussi guitariste), Laura Mina Mitic, et la chanteuse choriste.

On retrouve dans les compositions des accents de blues, de folk sixties et de musique traditionnelle, notamment lorsque la chanteuse prend le violon. Le groupe joue les titres de Speak in Rhythms, leur dernier album paru en février 2018 et présentent aussi une nouvelle chanson, “Here Goes”, dont les percussions et les arrangements vocaux sonnent un peu oriental.

Pat Ferguson, guitariste, prend le micro pour chanter en duo la belle chanson d’amour “Red Wine Gasoline”. Le groupe joue également un joli mashup des Beatles en enchaînant l’hypnotique “Because” suivie de l’endiablante “Don’t Let Me Down”. Et avant de quitter la scène sur “Burn Slowly”, le groupe nous joue un morceau de musique traditionnelle du Nouveau-Brunswick permettant au violon de déchaîner ses talents de vélocité. Après ça, la salle est bien chaude pour accueillir Current Swell.

Setlist : Roots / Crying / Here Goes / Love is Good / Red Wine Gasoline / Nightmare / Send It to Me / Because – Don’t Let Me Down (The Beatles) / Fiddle / Burn Slowly

Current Swell, plus rock que folk

Les garçons de Current Swell montent sur scène sous les acclamations du public euphorique. Le band a changé depuis la dernière fois où nous les avions vus (en 2012 !). Dans leurs valises, trois albums supplémentaires. Scott Stanton, chanteur, est le seul rescapé (provisoirement), entouré de cinq musiciens, dont deux cuivres de part et d’autre de la scène. Ça punch !

Le groupe joue les titres d’anciens album chantés par le public, “Long Time Ago”, “Young and Able”, ou “Too Cold” avec sa jolie percussion sur le cercle de la caisse claire, mais aussi quelques titres du dernier album dont l’éponyme “Buffalo”.

Au fil du spectacle, Scott passe de la guitare électrique à la guitare jazz. Certains titres sont joués à la guitare qu’il pose sur ses genoux et caresse de son bottleneck, notamment l’addictive “Cursed”. Le public apprécie tout particulièrement ces séquences plus roots.

A LIRE AUSSI >> On y était : Current Swell au Divan Orange

Le groupe ne nous paraît pas très loquace ce soir-là, on les sent un peu fatigués. Mais Stanton prend tout de même le temps de nous expliquer l’histoire de “Marsha” qu’il a écrite à la suite du décès de sa mère d’un cancer du sein lorsqu’il avait 16 ans. Touchant.

Le show est assez rock ce soir, à l’image notamment de “Rollin”, qui met le public dans un état de surexcitation. Avant de quitter la scène, les garçons invitent Carmanah à jouer “Bring it on Home” tous ensemble. L’Ouest n’a pas à démériter, on irait bien y refaire une petite virée.

Texte : Jeanne Cochin – Photos : Emma Shindo

  • The (real) Black Keys are back ?
    SORTIE – Mais quel délice de découvrir du nouveau du côté des Black Keys, et surtout d’avoir la sensation de retrouver un vieil amant qui se serait perdu… “Crawling Kingsnake”, premier extrait de leur dixième album “Delta Kream !” vient de sortir et nous sommes extatiques. Lorsque l’on reçoit un mail de promo des Black
  • Pigeons : le retour musical de Les Louanges à une vie (presque) normale
    VIDÉO – Deux ans et demi après la sorti de son premier album acclamé par la critique, Les Louanges a sorti “Pigeons”, premier extrait d’un nouvel album à venir (Bonsound). “J’enverrai une carte ou bien j’enverrai des pigeons / S’il est trop tard, bin ça me servira de leçon / Ah non, ah non, ah bon, too late pour
  • Notre cœur bat la chamade pour “Tako Tsubo” de L’Impératrice
    CHRONIQUE – Avec “Tako Tsubo”, son deuxième album, L’Impératrice frappe dans le mille. À écouter sans aucune parcimonie. Ça faisait un bail que l’on attendait le deuxième album de L’Impératrice. Après la sortie de Matahari il y a trois ans déjà, les Parisiens étaient partis à la conquête du monde, nous enchantant de leur bonnes
  • POP Montréal : Martha Wainwright et Tony Ezzy sur les toits montréalais
    NEWS – Après avoir organisé des concerts sur les balcons, POP Montréal lance une nouvelle série de spectacles live gratuits dans les ruelles. Et ça commence très vite ! Malgré le retour de quelques concerts ouverts au public, on attend de retrouver un semblant de vie normale à courir partout entre salles de spectacles et
  • Les nappes de sensualité de Jay-Jay Johanson
    CHRONIQUE – Jay-Jay Johanson, un de nos nordiques préférés, nous revient avec “Rorschach Test”, dont la laideur du nom n’a d’égal que la beauté sensuelle de ses titres !  Effectivement, ce nom Rorschach Test, digne d’un examen à faire pour vous détecter une maladie neurologique rare, ne paraissait pas super vendeur. Heureusement, nous ne nous