Current Swell et Carmanah, des festivités venues de l’Ouest

LIVE REPORT – Dimanche soir le Ritz PDB accueillait Carmanah et Current Swell. Une soirée folk, rock et festive.

Le Ritz PDB était bien plein dimanche pour la double affiche anglophone de la soirée. Sous la boule à facettes illuminant la salle, c’est d’abord Carmanah, venu de l’île de Vancouver, présentait ses titres folk et trad, avant de laisser la place à Current Swell, très attendu d’un public déjà fan.

Carmanah, folk, trad et bonne ambiance

La soirée commence sous le signe du flower power avec le groupe Carmanah. Une batterie, une basse, une guitare, un clavier entourent la chanteuse lead (aussi guitariste), Laura Mina Mitic, et la chanteuse choriste.

On retrouve dans les compositions des accents de blues, de folk sixties et de musique traditionnelle, notamment lorsque la chanteuse prend le violon. Le groupe joue les titres de Speak in Rhythms, leur dernier album paru en février 2018 et présentent aussi une nouvelle chanson, « Here Goes », dont les percussions et les arrangements vocaux sonnent un peu oriental.

Pat Ferguson, guitariste, prend le micro pour chanter en duo la belle chanson d’amour « Red Wine Gasoline ». Le groupe joue également un joli mashup des Beatles en enchaînant l’hypnotique « Because » suivie de l’endiablante « Don’t Let Me Down ». Et avant de quitter la scène sur « Burn Slowly », le groupe nous joue un morceau de musique traditionnelle du Nouveau-Brunswick permettant au violon de déchaîner ses talents de vélocité. Après ça, la salle est bien chaude pour accueillir Current Swell.

Setlist : Roots / Crying / Here Goes / Love is Good / Red Wine Gasoline / Nightmare / Send It to Me / Because – Don’t Let Me Down (The Beatles) / Fiddle / Burn Slowly

Current Swell, plus rock que folk

Les garçons de Current Swell montent sur scène sous les acclamations du public euphorique. Le band a changé depuis la dernière fois où nous les avions vus (en 2012 !). Dans leurs valises, trois albums supplémentaires. Scott Stanton, chanteur, est le seul rescapé (provisoirement), entouré de cinq musiciens, dont deux cuivres de part et d’autre de la scène. Ça punch !

Le groupe joue les titres d’anciens album chantés par le public, « Long Time Ago », « Young and Able », ou « Too Cold » avec sa jolie percussion sur le cercle de la caisse claire, mais aussi quelques titres du dernier album dont l’éponyme « Buffalo ».

Au fil du spectacle, Scott passe de la guitare électrique à la guitare jazz. Certains titres sont joués à la guitare qu’il pose sur ses genoux et caresse de son bottleneck, notamment l’addictive « Cursed ». Le public apprécie tout particulièrement ces séquences plus roots.

A LIRE AUSSI >> On y était : Current Swell au Divan Orange

Le groupe ne nous paraît pas très loquace ce soir-là, on les sent un peu fatigués. Mais Stanton prend tout de même le temps de nous expliquer l’histoire de « Marsha » qu’il a écrite à la suite du décès de sa mère d’un cancer du sein lorsqu’il avait 16 ans. Touchant.

Le show est assez rock ce soir, à l’image notamment de « Rollin », qui met le public dans un état de surexcitation. Avant de quitter la scène, les garçons invitent Carmanah à jouer « Bring it on Home » tous ensemble. L’Ouest n’a pas à démériter, on irait bien y refaire une petite virée.

Texte : Jeanne Cochin – Photos : Emma Shindo

  • Sur la Plage avec Valence, Laurence-Anne et Bon Enfant avant la 2e vague
    LIVE REPORT – Une dernière soirée estivale en festival au bord du courant. Retour sur les concerts de Bon Enfant, Laurence-Anne et Valence à l’occasion de la Plage musicale. Une belle soirée s’annonce au Pied-du-courant, alors que le thermomètre se montre assez clément ce soir de semaine. Cette 3e soirée de Plage musicale affiche complet.
  • Segl, l’album référence de la scène nordique, signé Eivør.
    CHRONIQUE – Après son succès commercial en 2017, la féroïenne Eivør revient ce 18 septembre avec Segl, 9ème album, sur lequel on retrouve Ásgeir. Éclectique, puissant, émouvant. Tels sont les qualificatifs que nous pouvons citer dès la première écoute de Segl, neuvième et nouvel album d’Eivør. Artiste féroïenne surdouée, elle fut la première artiste non
  • 6 clips québécois qui nous rappellent qu’été et amour ne font qu’un
    CLIPS – C’est la rentrée. Mais c’est aussi toujours officiellement l’été, dont on compte encore profiter un peu, merci bien. Voici 6 clips qui nous transportent quelques semaines plus tôt. Laura Lefebvre – « Baby » Un premier album annoncé pour le printemps 2021, et un premier extrait. La Québécoise Laura Lefebvre a dévoilé le vidéoclip de
  • Hugo Barriol, un appartement, et un regain de liberté
    LIVE REPORT – On grapille les concerts là où on peut. Ce soir, c’était dans un salon, en petit comité, avec Hugo Barriol et sa guitare. Je suis en manque. Même pas tant de musique, tu me diras, mais d’énergie. De cette énergie qui passe entre un artiste et son public, entre un public et
  • P.R2B, un premier EP de « rêves » !
    CHRONIQUE – P.R2B, prodige de la chanson incarnée, sort aujourd’hui son premier EP, Des rêves. On embarque tout de suite ! P.R2B, alias Pauline Rambeau de Baralon, nous été apparue sur la petite scène de la JIMI festival en 2018. Elle avait captivé la salle par ses textes poétiques et son interprétation enfiévrée, accrochant les
Advertisements