Current Swell et Carmanah, des festivités venues de l’Ouest

LIVE REPORT – Dimanche soir le Ritz PDB accueillait Carmanah et Current Swell. Une soirée folk, rock et festive.

Le Ritz PDB était bien plein dimanche pour la double affiche anglophone de la soirée. Sous la boule à facettes illuminant la salle, c’est d’abord Carmanah, venu de l’île de Vancouver, présentait ses titres folk et trad, avant de laisser la place à Current Swell, très attendu d’un public déjà fan.

Carmanah, folk, trad et bonne ambiance

La soirée commence sous le signe du flower power avec le groupe Carmanah. Une batterie, une basse, une guitare, un clavier entourent la chanteuse lead (aussi guitariste), Laura Mina Mitic, et la chanteuse choriste.

On retrouve dans les compositions des accents de blues, de folk sixties et de musique traditionnelle, notamment lorsque la chanteuse prend le violon. Le groupe joue les titres de Speak in Rhythms, leur dernier album paru en février 2018 et présentent aussi une nouvelle chanson, « Here Goes », dont les percussions et les arrangements vocaux sonnent un peu oriental.

Pat Ferguson, guitariste, prend le micro pour chanter en duo la belle chanson d’amour « Red Wine Gasoline ». Le groupe joue également un joli mashup des Beatles en enchaînant l’hypnotique « Because » suivie de l’endiablante « Don’t Let Me Down ». Et avant de quitter la scène sur « Burn Slowly », le groupe nous joue un morceau de musique traditionnelle du Nouveau-Brunswick permettant au violon de déchaîner ses talents de vélocité. Après ça, la salle est bien chaude pour accueillir Current Swell.

Setlist : Roots / Crying / Here Goes / Love is Good / Red Wine Gasoline / Nightmare / Send It to Me / Because – Don’t Let Me Down (The Beatles) / Fiddle / Burn Slowly

Current Swell, plus rock que folk

Les garçons de Current Swell montent sur scène sous les acclamations du public euphorique. Le band a changé depuis la dernière fois où nous les avions vus (en 2012 !). Dans leurs valises, trois albums supplémentaires. Scott Stanton, chanteur, est le seul rescapé (provisoirement), entouré de cinq musiciens, dont deux cuivres de part et d’autre de la scène. Ça punch !

Le groupe joue les titres d’anciens album chantés par le public, « Long Time Ago », « Young and Able », ou « Too Cold » avec sa jolie percussion sur le cercle de la caisse claire, mais aussi quelques titres du dernier album dont l’éponyme « Buffalo ».

Au fil du spectacle, Scott passe de la guitare électrique à la guitare jazz. Certains titres sont joués à la guitare qu’il pose sur ses genoux et caresse de son bottleneck, notamment l’addictive « Cursed ». Le public apprécie tout particulièrement ces séquences plus roots.

A LIRE AUSSI >> On y était : Current Swell au Divan Orange

Le groupe ne nous paraît pas très loquace ce soir-là, on les sent un peu fatigués. Mais Stanton prend tout de même le temps de nous expliquer l’histoire de « Marsha » qu’il a écrite à la suite du décès de sa mère d’un cancer du sein lorsqu’il avait 16 ans. Touchant.

Le show est assez rock ce soir, à l’image notamment de « Rollin », qui met le public dans un état de surexcitation. Avant de quitter la scène, les garçons invitent Carmanah à jouer « Bring it on Home » tous ensemble. L’Ouest n’a pas à démériter, on irait bien y refaire une petite virée.

Texte : Jeanne Cochin – Photos : Emma Shindo

  • Toutes ces petites choses qui manquent
    BILLET D’HUMEUR – Serait-ce une déclaration d’amour à toutes ces petites choses qu’on déteste en concert et qui pourtant nous manquent ? Oui. C’était en février dernier. Une autre vie. J’écrivais un billet sur le fait que je n’aimais plus les concerts. J’aime bien écrire et râler, partager les états d’âme sur la musique, les
  • Une Ane solo et Brun mélancolique, pour un magistral double album.
    CHRONIQUE – Dans un monde confiné, morne, sans concert, la norvégienne Ane Brun vient de publier deux sublimes albums en l’espace d’un mois. La pandémie mondiale aura totalement chamboulé l’industrie musicale, qui n’en avait déjà guère besoin. Dans une industrie surdominée par les plateformes de streaming, la façon de consommer la musique a dû changer.
  • Thank You To The Flowers : le girls club de Lissie
    CHRONIQUE – Lissie vient de sortir « Thank You To The Flowers » un nouvel EP où elle reprend cinq artistes féminines qu’elle admire. Une petite bulle de réconfort. On l’a connue grâce à ses reprises de Fleetwood Mac, Lady Gaga et Kid Cudi. On se souvient même de cette scène surréaliste en 2014. Kid Cudi –
  • Avec « Le cœur », Dantone fait son retour dans le nôtre
    CLIP DU JOUR – Dantone sort aujourd’hui, 4 ans après son premier EP, un nouveau clip, « Le cœur ». Nouveau style, nouveau son, mais toujours même talent ! Depuis 2016, après la sortie de son premier EP « Rosemarine », on attendait un album, un single ou même juste un petit signe de Dantone. Mais le chanteur à
  • 7 nouveautés pancanadiennes qui font du bien aux oreilles
    VIDÉOS – En attendant de reprendre le chemin des salles de concert et des festivals, on se console en faisant le plein de nouveautés canadiennes qu’on aime tout particulièrement. Gab Bouchard – La vie c’t’une peine d’amour Même si sa toute première tournée d’album a été avortée en raison de la Covid, Gab Bouchard continue
Advertisements