On a écouté : Pop Shop de Mondrian

Non non vous ne vous êtes pas trompés, on est toujours sur ORAF blog musical, on ne s’est pas mise à faire des critiques sur l’art/la peinture/l’abstrait/le cubisme  (vous savez les carrés aux couleurs primaires). Et non le peintre ne nous a pas laissé un EP post mortem qu’il aurait enregistré à ses heures perdues ! Nous on vous parle du groupe pop parisien Mondrian composé de Roman et Marc qui sort donc cet EP de sept titres et qui vous savez quoi ? Ils le proposent en téléchargement gratuit : AMEN ! Rien que pour ça on pourrait dire qu’on adhère, mais on adhère pour plus : c’est de la bonne musique.

Autre point de ressemblance : la couleur utilisée pour la pochette est le jaune (couleur primaire). Mais on est pas là pour faire des points de comparaisons plus que douteux alors pourquoi parler de la couleur de la pochette ? C’est simple, le jaune évoque le soleil et sa chaleur. Justement Mondrian c’est de la pop chaleureuse, des mélodies guillerettes et joyeuses qui font ressortir notre âme d’enfant. Dès le premier titre « Tofu Farmer » on se met à fredonner « tagada tagada » et comme les bonbons c’est acidulé et doux à la fois. Les notes de flutes, de xylophones et les sifflements rajoutent  de l’effet à ce petit côté enfantin. Avec « love collision » même si on comprend rien à l’anglais, à la façon de chanter on ressent que le sujet est plus grave mais la mélodie reste quand même entrainante, joli paradoxe ! « Things that money can’t buy » ajoute un petit brin d’électro à l’album et on aime la manière complètement détachée de chanter de Roman. A noter que sur quelques titres par Demoiselle aux chœurs. On rajoutera une mention spéciale aux paroles du titre « Last Breakfast on Planet Surf« 

C’est frais, joyeux, il y a même un petit je ne sais quoi qui rappelle la country ! Ne soyez pas surpris si à l’écoute vous vous imaginez courir dans le jardin, vous amusez avec l’arrosoir et finir par vous asseoir mouillé sur l’herbe pour admirer le coucher de soleil ! Allez on est sympa vous pouvez aussi vous imaginer mangeant de la guimauve 😉

L’EP respire la joie de vivre alors pourquoi s’en priver ? Justement ils partagent la scène de l’International le 9 janvier avec Morgan Manifacier et We Were Evergreen : Carrément qu’on y sera !!!

Lamiya Aït-Saïd

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.