Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /home/rocknfoomc/www/wp-includes/functions.php on line 5211

On a lu : “Un Océan d’amour” (éd. Delcourt)

C’est pas qu’on est grave d’accord avec la sélection officielle du Festival d’Angoulême, mais presque. Il faut dire que la collection Mirages de Delcourt est plutôt géniale (Come Prima, Romain & Augustin, un mariage pour tous et Mauvais Genre l’année dernière c’est eux par exemple). Et on a décidé de te parler d’une bande-dessinée coup de cœur absolu.

Juste pour te donner un avant-goût voilà un bout de la 4e :

Ingrédients : océan (eau, sel, détritus), amour (eau de rose, baisers, mariage), sardines, mouettes, crêpes, homard, Bigoudènes endeuillées, sauce (aventure, suspense, second degré, drame sentimental, rebondissements absurdes, gags désopilants), Che Guevara (0.5%), arôme artificiel de Vierge Marie.

Garanti sans dauphins, sans textes ni onomatopées. Peut contenir des traces de pictogrammes.

A consommer de préférence avant que l’océan ne fasse plus rêver.

Océan d'amourEn gros c’est ça. Plus sérieusement, tu as compris que c’est un album sans textes, sans bulles. Et étrangement, on comprend absolument tout. Chaque case est réfléchie et dessinée de façon à ne pas perdre le lecteur dans d’obscur spéculations. Pour tout vous dire, on ne s’en rend même pas compte, car cette bande-dessinée se lit à une vitesse extraordinaire, même si l’on se retrouve freiné de temps à autre par les sublimes double-pages, captures d’un océan malmenant et malmené. Ça raconte l’histoire presque banale d’un petit pêcheur binoclard et sa femme bigoudène, qui comme chaque matin mange sa galette complète et part de bon matin rejoindre son mousse au port et embarquer sur sa bicoque appelée Maria. Sauf que cette journée là, ils ne l’oublieront pas de sitôt. Tout va partir d’une rencontre sur l’océan avec un énorme chalutier peu prévenant.

De là vont s’enchaîner une ribambelle d’épisodes fâcheux, un peu fou, un peu vrai, un peu déplorable, un peu amer, un peu historique… entre terre et mer, entre calme et violence, entre rencontres et solitude, entre amour et océan… l’histoire d’un couple attachant, plein de ressources, pas près à se laisser faire.

Un Océan d’amour c’est une bande-dessinée remarquable, un scénario touchant, qui parvient à mêler une quête conjugales à un tas d’accablantes réalités et problématiques humaines en mer. Des réalités superbement mises en encres et en couleurs avec beaucoup d’humour. Un ouvrage un peu incontournable si tu veux. La bande-dessinée du moment à ne pas rater.

Un Océan d’amour

Wilfried Lupano / Grégory Panaccione

Delcourt, coll. Mirages, 2014, 24.95€.

Un Océan d’amour vient de remporter le Prix BD Fnac. Il fait aussi partie de la sélection officielle du Festival d’Angoulême.

Océan d'amour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.