Artiste à découvrir : Charlie Cunningham

charlie cunningham

Tu sais, tu as beau croire qu’on tombe souvent amoureuses sur RockNfool, mais les véritables coups de cœur sont rares. Rares mais intenses. Ils viennent rompre un quotidien foisonnant de musique terne, et d’émotions en berne. Charlie Cunningham c’est une rencontre du XXIe siècle. Une rencontre sur internet lors d’un vagabondage dans les entrailles de Youtube. Une musicalité et un rythme exceptionnels te parcourent rapidement l’échine et te font tendre l’oreille, tu penses à Nick Mulvey et Ben Howard. Tu écoutes avec attention.

Charlie Cunningham est britannique, et vit à Londres. Il a plusieurs EPs à son actif après avoir passé deux ans à Séville. Son folk en est largement teinté et lui donne toute son identité, toute son âme. Pas besoin de guère plus qu’une guitare, de coups percussifs, et une voix pour présenter Outside Thing et Breather ses deux EP d’une grande qualité. Associés, ils feraient un LP convaincant et cohérent, fourni d’un folk dépouillé, d’une féroce précision.

On se sent souvent soigneusement arrachés de nos racines lorsque l’on écoute Charlie Cunningham et ses histoires. L’Andalousie a conquis une place très chère dans son cœur, tant on la sent omniprésente et précieusement retranscrite à sa façon. Dans Long Grass, on se croirait d’abord dans une arène de corrida, le sable se soulève par bourrasque, un silence impatient y règne, alors que le torero et un taureau se font face prudemment avant la confrontation. Avec Lessleg et Outside Thing on serait plutôt spectateurs d’un flamenco endiablé dans une petite cour bondée et animée, tandis que Own Speed nous entraîne dans la torpeur d’une campagne andalouse, pas un nuage en vue, soleil flamboyant. Et toujours en fond, ces rythmiques de guitare régulières, ouatées, qui soutiennent le doux timbre de voix de Charlie, sans maniérisme, sans lyrisme exacerbé. Tout est extrêmement maîtrisé, la fusion de la voix et de l’accompagnement est remarquable, jusque dans les silences qui ponctuent admirablement les mélodies (Lights Off, Plans…).

Il y a quelque chose de fort et d’enivrant dans le folk de Charlie Cunningham, entre rêverie et mélancolie qu’on aimerait découvrir maintenant en live. Malheureusement, il n’y a pas encore de dates françaises de prévues dans son emploi du temps des prochains mois. On se contentera donc d’écouter en boucle ses fabuleux EP… pour le moment.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.