On y était : Part-Time Friends aux Trois Baudets

21h30, mardi soir, les Trois Baudets. De romantiques bouquets de fleurs blanches ornent les perches de micros. Part-Time Friends clôture de sa gracieuse présence une soirée bien entamée par La Demoiselle inconnue et Milky Way. La formation initiale constituée de Florent et Pauline s’est légèrement agrandie. Un troisième compère se glisse désormais derrière le duo, et vient apporter un peu de basse et de profondeur à la partition. Le folk de Part-Time Friends est toujours aussi plaisant, un savant dosage entre guitare acoustique, clavier et quelques séquences de renfort électronique très (très) mesuré. Art Counter, Home, Johnny Johnny, tous les titres de leur premier EP sont joués dans une légère euphorie, en un rien de temps. C’est Summertime Burns qui viendra sonner le gong de la fin, avant qu’un rappel sur There Are No Penguins in Alaska nous régale quelques minutes encore. 30 minutes seulement c’est bien trop court pour une parenthèse d’harmonies et de douceur infinie.

 

À LIRE AUSSI >> On a écouté le premier EP de Part-Time Friends

Texte : Emma Shindo / Photos : Sabine Swann Bouchoul

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.