On a écouté : « Johannesburg » de Mumford & Sons

Comment ne pas avoir une pensée émue pour l’excellent EP sorti conjointement avec Laura Marling et le Dharohar Project en 2010 ? Les Mumford & Sons ont décidé de remettre le couvert et de lui donner un petit frère africain, Johannesburg. Ce nouvel EP surprenant, a été enregistré en Afrique du Sud – comme son nom l’indique – lors de la grande tournée des Britanniques dans le pays de Nelson Mandela. C’est en deux jours et deux nuits au mois de février dernier que Mumford & Sons, The Very Best, Beatenberg et Baaba Maal ont donné vie à cette collaboration singulière où se mêlent les voix, instruments et influences de la Grande-Bretagne, du Malawi, de l’Afrique du Sud et du Sénégal. Un patchwork dont l’équilibre disproportionné en apparence s’avère finalement d’une (trop) grande maîtrise. Original, il illustre aussi la peur des Mumford à ne plus créer de nouvelles choses, à refaire la même musique constamment. Cet EP leur offre un court échappatoire, alors que leur troisième album pop-rock-maistream « Wilder Mind » a été accueilli avec réserve par la critique, mitigée.

Un premier extrait addictif, « There Will Be Time » était déjà sorti au début de l’année, nous permettant d’avoir un premier aperçu de ce projet singulier. On peut désormais découvrir et écouter en boucle la dansante et optimiste « Wona », ses percussions et ses grosses basses, « Si tu veux » qu’on avait déjà adoré en live et dont la ligne de chant de Baaba Maal sur des valeurs longues de clavier nous fait toujours autant frémir (très Youssou N’Dour comme accompagnement), le doux et planant duo « Fool You’ve Landed » avec les voix de Winston (banjo et guitare des Mumford) et de Matthew le leadsinger de Beatenberg, et enfin « Ngamila » dont les rythmiques bien rock viennent s’entrelacer avec les harmonies plus sereines et solaires, dans un lent soufflet d’intensité. Cela étant dit, s’il y avait un petit bémol à relever, on ne saurait que trop vous vanter les versions live de ces titres, qui manquent parfois de profondeur et d’amplitude sur cet EP studio.

Johannesburg, sortie le 17 juin 2016 (Island/Barclay)

À LIRE AUSSI :
>> On y était : Mumford & Sons au Zénith de Paris
>> Un nouvel EP pour Mumford & Sons

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.