Naïve New Beaters : « ‘Sappés comme jamais’, on adore »

INTERVIEW – Le 22 juillet dernier, les Naive New Beaters sortaient leur nouvel album, À La Folie. Un album insouciant et léger, rempli de tubes parfait pour l’été.  Et, comme ils sont complètement fous, on a décidé de leur poser des questions complètement loufoques. Fous rires garantis.

Si vous deviez choisir un album pour illustrer la bande son de l’année 2016 ?
David : Ben clairement, « À La Folie » des Naïve New Beaters, mais ça, tu t’en doutais qu’on allait te le dire ?
Martin Luther B.B King : Sinon, je dirai un best-of de la compagnie créole, ça me va bien.
David : Ah oui, il y a un côté carnaval mais du coup ce serait Carnival de Wyclef Jean.  Le 2 qui est le moins bien que le 1…

Si vous deviez faire la première partie d’un artiste… Michel Polnareff ou Johnny Hallyday ?
David : Michel Polnareff.
Eurobelix : Ah ouai ? Moi j’aurais dit Johnny Hallyday ! Ouai, Johnny il me fait marrer et puis j’ai entendu une histoire un peu marrante…quoique pas très intéressante. C’est John Malkovitch qui dîne avec Depardieu et Johnny débarque à quatre heures du mat’ sans prévenir. Et ils font la fête toute la nuit. Je sais pas, je me dis que c’est un bon gars.
David : Moi j’aime bien Michel. Je serai plus pour Michel.
Martin : Mais pourquoi Michel ?
David : Bah parce que je préfère les chansons de Michel que celle de Johnny. Je crois que j’aime pas trop les chansons de Johnny… Sauf « Laura ». (il chante) « Tant d’années que j’attendais ça, je voudrais te dire… » (silence).
Martin : Ben moi, je vais me laisser tenter par Johnny.
David : Ah ouai ? Okay les gars…
Martin : Je pense que je préfère la musique de Polnareff, mais il y a plus d’intérêt pour nous de faire la première partie de Johnny.
David : Ah ! Stratégiquement ?
Martin : Ouai, je suis un peu terre-à-terre, désolé.
David : C’est vrai que ça fait une plus grosse tournée.
Eurobelix : Donc plus de cachets ! (rires)
David : Okay, d’accord, je m’y plie ! On fera la tournée de Johnny. En plus Polnareff c’est pour quatre dates en France…

Si vous deviez faire un duo avec un rappeur… Maître Gims ou Black M ?
Martin : Ah ben Maître Gims. Black M c’est horrible ! (rires)
Eurobelix : Il a fait des trucs cools, Maître Gîms. Il est parti dans un truc très très commercial récemment, mais parfois déjà c’est bien. Mais il a fait des très bons titres dans sa vie.
Martin : Attends ! attends ! J’en ai une autre : Kendji Girac ou Vianney ? (rires)
David : Ah… là c’est plus dur. Moi, Maître Gims, je trouve qu’il a une voix… je sais pas, ça me fait un truc chelou.
Eurobelix : Perso, « Sappés comme jamais », j’adore. Et si tu veux aller plus loin, il y a une chanson qui s’appelle « Noir », qui rigole pas du tout et c’est trop cool.
David : Ouai… il rigole pas trop souvent Maître Gims
Eurobelix : Nan mais dans le sens commercial quoi.

À LIRE AUSSI >> Solidays 2016, jour 3 : General Elektriks, Jain, Talisco, Jeanne Added, Naive New Beaters…

Si vous deviez faire en sorte qu’un artiste n’ait jamais existé : Bowie ou Prince ?
David : HEIN ?
Swann : Ouai, tu en supprimes complètement un de l’histoire de la musique…
David : Mais, je croyais que t’allais nous donner des noms d’artistes totalement nuls.
Martin : Moi, Prince, sans hésiter.
David : T’es une fan de Prince toi, non ?
Swann : J’aime sa musique, mais je ne dirai pas fan… Bowie en revanche…
Eurobelix : J’ai envie de dire qu’il faut que tout le monde se calme sur Prince. Parce qu’il a fait dix bonnes chansons, mais il a fait quatre-vingt-dix mille albums ! En termes de ratio, c’est pas top…
David : Et puis il faisait des concerts de 5h30 ! Moi perso, c’est trop long.
Eurobélix : Et les solos de guitare, c’était pas juste pour faire : « regarde-moi » ?
Martin : Ouai mais il avait une façon particulière de tenir sa guitare…
Eurobélix : Naaan, c’est de la branchouille attitude !

Si vous pouviez retourner dans le passé pour vous donner un conseil ?
David : En gros, ça veut dire : est-ce qu’on a des regrets ?
Eurobelix : Nan, c’est un truc plus constructif.
David : Genre je me donne un conseil ?
Martin : Ah ouai, ok… je me dirais « vas-y mollo » mais pas sur tout !
David : « Profite ».
Swann : Parce que t’as pas assez profité ?
David : On ne profite jamais assez ! (rires) On croit qu’on profite mais pas toujours. Genre à l’école…
Eurobélix : Ouai ! Écouter à l’école, par exemple.
Martin : Non moi je me dirai, pour l’école, de pas stresser. Genre, soit cool, c’est pas grave si t’as une mauvaise note.
David : Mais putain, les contrôles de maths, ça me donner des nausées le soir.
Eurobelix : Moi j’avais surtout des problèmes de concentration et parfois je faisais des trucs débiles. Je me rappelle, un jour, j’ai lancé un flacon d’encre de Chine sur un abribus. Ma prof m’avait dit : « je vais le dire à tes parents, je vais le dire à la mairie ». J’en n’ai pas dormi pendant une semaine, parce que je pensais que mon père allait me défoncer, alors que c’était qu’une bombe d’encre de Chine. Ça va, ce n’est pas grave quoi, c’est cool. Du coup, je me dirais : réfléchis si dans dix ans, ce sera important ? Si dans dix ans, tu t’en fous, ça veut dire que ce n’est pas grave. Aujourd’hui, je m’en fous quoi. Donc mon conseil : « t’inquiète, dans dix ans, tu t’en foutras ».
David : De l’encre de Chine… t’aimais l’Asie ?
Eurobelix : Mais non, on faisait des trucs débiles, genre des batailles de boulettes avec les potes et à un moment, j’ai trouvé ça fun de lancer le flacon d’encre de chine, sauf qu’il est tombé à côté de ma prof d’anglais qui attendait le bus. Elle me disait que c’était de la dégradation, qu’un abribus ça coûtait 5000 euros… Cinq nuits sans dormir.
David : Surtout, t’as dû te demander, « comment je vais trouver 5000 euros pour rembourser ? » Genre, si je vais vendre mon skate ? (rires)

À LIRE AUSSI >> On y était : Naive New Beaters au Festival Soirs d’Eté

Si vous deviez faire une équipe de foot avec que des musiciens ?
David : Bob Marley !!! Il joue trop bien !
Martin : Il en est mort…
David : Il en est mort…
Martin : Comme quoi, le sport, c’est mauvais…
Eurobelix : Booba, numéro 10. Logique. En gardien de but… Carlos ?
Martin : Ouai, non, Notorious Big, un mec fat qui prend pas mal de la surface.
David : Ou le chanteur des Pixies…
Martin : Ben voilà, on a trois joueurs. Ça suffit. Il en faut combien des joueurs ?
Swann : 11
Eurobelix : Ben on fera du basket, d’accord ? Même si on sait qu’il en faut cinq, on jouera sur un demi-terrain
David : Sinon, une balle au prisonnier ?
Rire général.

Si vous deviez me dire un secret sur vous ?
David : Han, tu veux un scoop ?
Swann : En quelque sorte…
Eurobelix : Y’a pas très longtemps, je me suis acheté une machine à café.
David : C’est vrai, j’avoue, qu’une fois, j’ai essayé un soutien-gorge de ma maman. Je voulais le mettre à l’école, pour voir si les gens allaient griller.
Martin : Tu l’as mis ?
David : Non. Par contre, une fois, j’ai mis le string de ma copine, parce que j’avais plus de caleçon propre.
Martin : T’aurais pu ne rien mettre, non…
David : Nan, parce que j’aime pas quand ça frotte contre le jean… tu vois ce que je veux dire… Bref, y’a un mec qui m’avait cramé.
Martin : Ah merde, ça c’est hyper gênant.

Est-ce qu’il y a une question que vous souhaiteriez que je vous pose ?
Eurobelix : C’est pas facile comme question…
Martin : Quel est ton numéro de sécurité sociale ? Personne ne me pose cette question…
David : Mais tu aimerais qu’on te la pose ?
Martin : Ouai ! (rires)
Eurobelix : Ceci dit, ça t’aiderait à le retenir, enfin.
David : On nous demande jamais « quelle est ta philosophie de la vie » ?
Swann : Justement.
David : Il faut y répondre. Tu ne me l’as pas posée la question !
Swann : Ok alors dis-moi : quelle est ta philosophie de la vie ?
David : (rires) merde. Le risque est la condition de tout succès.
Martin : C’est beau.

À LIRE AUSSI >> YO! NAIVE NEW BEATERS sort un film !

Advertisements

Laisser un commentaire