La minute Viking #10 : Royal Republic (Suède)

TOURNÉE FRANÇAISE – Il y a un an, les Suédois de Royal Republic publiaient Weekend Man, un 4e album toujours plus rock.  Début 2017, le groupe s’apprête à sillonner la France. Et on a déjà hâte de les rencontrer en live ! 

Royal Republic, tu les as forcément entendus au moins une fois dans ton poste, à l’époque où le rock était encore diffusé à la radio (n’est-ce pas, Le Mouv’ et Virgin Radio ?). Ils sont dans la continuité des excellents The Hives (que l’on ne présente plus), Mando Diao (un peu plus confidentiel en France) ou The International Noise Conspiracy (précurseur du renouveau rock suédois, et qui ne s’est que trop peu exporté en France). Et selon ton âge et ton arrivée dans la musique rock, tu as pu les découvrir à deux occasions.

Première occasion : We Are The Royal

Tu as plus de 20 ans et tu as découvert Royal Republic grâce à « Tommy-Gun », le premier vrai single du groupe, arrivé en France. The Hives ne produisait plus d’albums. Le rock suédois ne s’exportait plus. Et soudain, quatre mecs, venus de Malmö, décident de tout casser et de prendre la place de leurs aînées.

Royal Republic frappe fort avec leur premier album We Are The Royal. « Tommy-Gun » devient un hit rock de l’année 2010. Il faut dire que l’on retrouve tous les ingrédients propres au rock scandinave. Ce son garage, mais ultra maîtrisé et parfaitement produit. Et puis, comme toujours, le rock suédois a la classe. C’est comme ça, c’est dans sa définition. On porte la chemise, la cravate, on est beau !

Deuxième occasion : Save The Nation

Si tu as moins de 20 ans, tu es probablement passé à côté du premier album. Mais, grâce à l’addictif « Addictive », tu as pu faire la fête dans ton lycée ! Il faut dire que ce nouveau single est d’une efficacité désobligeante. Dès la première écoute, on est obligé de tomber sous son charme. On se met à fredonner « I’m addic dic dic dic dicted to you I’m addic dic dicted » et à se dandiner tout seul dans son coin.

Royal Republic continue à produire un son brut et rock, sans se prendre la tête. Save The Nation, le second album du groupe, est largement acclamé par les critiques et le groupe se produit dans tous les grands festivals d’Europe.

Suite à ces deux albums, il faut le dire, j’ai grandi, j’ai mûri et je me suis largement éloigné de Royal Republic. Il faut dire que le groupe ne m’a pas vraiment aidé non plus, puisqu’ils sont quelque peu restés muets. En 2014, Royal Republic sort Royal Republic and the Nosebreakers, un album de reprise de leur titres, en version country. Aïe aïe aïe. Oui la Suède est le roi de la country avec Red Nex, mais faut pas abuser !

2017, le retour au rock de Royal Republic

Bon, on va être honnête. On est totalement passé à côté du quatrième album des Suédois, sorti quand même le 26 février 2016. Le manque de radio rock, mais aussi le manque de publicités autour de cet album ont été fatals. Ce sont d’ailleurs dans ces moments-là, que l’on remarque que le rock n’existe plus que sur papier, ou sur le web.

Bref, Royal Republic a repris son envol, de plus belle, avec Weekend Man, un quatrième album qui retourne aux sources du rock suédois. Puissant, garage, voire pop-punk sur « Baby« , le groupe n’a rien perdu de ses qualités, qui les avaient placés en haut des charts !

Après un début de tournée européenne à l’automne 2016, Royal Republic reprend la route en 2017, pour de nombreux concerts en France. Et comme le prouve « Uh Huh », dernier extrait de leur album, il faut découvrir ces Suédois en concert. Car un concert de Royal Republic n’est pas un concert comme les autres. On dépense autant de calories lors de leur set, qu’en une heure de sport ! Alors, avis aux jeunes et vieux amateurs de rock, trouvez votre date et courez faire des pogos à gogo !

► Royal Republic sera en concert le 20 février à la Laiterie (Strasbourg), le 1er mars à la Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand), le 2 mars au Paloma Club (Nîmes), le 7 mars au Rocher de Palmer (Bordeaux) et le 8 mars au Trabendo (Paris).

À LIRE AUSSI : On y était – The Hives à Lyon !

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.