Marion Mezadorian, une femme like you

HUMOUR – Elle est l’humoriste qui monte. Marion Mezadorian est actuellement à la Comédie des 3 Bornes pour son spectacle « Pépites ». Un bol d’air frais entre rires et émotions.

Avant de sortir de l’intimiste salle de la comédie des 3 Bornes, Marion Mezadorian rappelle : ici, dans cette salle, tout le monde à une double-casquette. Le spectateur est aussi attaché de presse. J’avoue. C’est un métier qui m’aurait bien plu. Mais, non. Je suis journaliste. Et même si elle a promis 10 000 euros à toutes les personnes qui font une bonne review, juré craché, ce n’est pas pour cette raison-là que je vais te parler de cette jeune et jolie blonde de 30 ans. Pétillante, drôle, énergique, fraîche, généreuse, décalée, et talentueuse qui arrive avec son paquet d’emmerdes, que nous les filles ont toutes connues.

Pépites. C’est le nom du spectacle. Un spectacle dans lequel elle raconte ses rencontres, son enfance, son père marseillais fana de l’OM, sa grand-mère qui ne comprend pas pourquoi on divorce autant aujourd’hui. Elle raconte aussi les déboires avec son premier agent/coiffeuse espagnole sur les Grands Boulevards qui ne parle pas très bien français, se moque gentiment des Parisiennes, ces filles qui ont l’impression d’être le nombril du monde, parlent sans arrêt et se plaignent toujours de tout, même quand tout va bien. Ce n’est pas faux. Elle se remémore Martin, petit garçon de quatre ans à la langue bien pendue, ou encore cette SDF touchante et invisible aux yeux de tous. Celle qui est pourtant en bas de chez toi et que tu croises chaque matin.

Rires aux éclats

Fille d’immigrés arméniens, elle s’amuse à égrener des anecdotes sur sa famille. Son père – son héros – qui travaille trop et qui estime que pour mériter son salaire, il faut souffrir. Elle se souvient aussi des moqueries sur son nez, celui qui ne ressemble pas au nez parfait des filles des magazines. High Five. Moi aussi j’ai eu le droit à des remarques sur ce nez péninsulaire. Oui. Pas un cap, une péninsule. Je t’ai comprise. Et comme Marion Mezadorian est une fille bien d’aujourd’hui, elle raconte aussi ses déboires amoureux. Les matches Tinder, le stress du premier rendez-vous, ou encore cet homme que tu rencontres qui se dit célibataire et en fait pas du tout. Ces mecs-là, elle les appelle les célibatards. C’est bien trouvé. Tu en connais des mecs comme lui, moi aussi. Toutes les filles en fait.

Marion Mezadorian c’est une femme comme nous. Une fille qui a choisi de rire de tout. Une fille qui observe, écoute, et puis raconte des histoires autour des rencontres qu’elle a pu faire, des définitions bizarres que lui donnaient son père, des interprétations de la vie. Pépites dure une heure, et c’est une heure de bonheur pur. De légèreté et de rires aux éclats.

Petit conseil : prévoit du waterproof. Mon mascara n’a pas tenu, en sortant de la salle, je ressemblais à un panda tellement je pleurais de rire.

Pépites à la Comédie des 3 Bornes, 32 rue des Trois Bornes, 75011

http://www.billetreduc.com/154220/evt.htm

À LIRE AUSSI >> Fary, l’humoriste dandy chic qui va te faire mourir de rire

Advertisements

Laisser un commentaire