Les insomnies de The Wooden Wolf en images d’archives

CLIP – The Wooden Wolf t’apprend à faire un clip magnifique en une leçon, avec « It Takes An Angel To Make A Ghost ».

Il avait déjà fait le coup avec « St-John’s Prayer » ou « Busy Being Born ». The Wooden Wolf a trouvé l’un des meilleurs moyens de faire un clip élégant, simple, et à moindre frais : il pioche tout simplement dans les archives. Enfin, tout simplement, c’est peut-être un peu vite dit.

Collage en noir et blanc

À regarder le clip de la merveilleuse « It Takes An Angel To Make A Ghost » (est-il vraiment nécessaire de parler de la perfection de cette chanson ?), collage d’extraits vidéos issus de tant de sources différentes, on est d’abord épaté par la cohérence de l’ensemble. Tout est en noir et blanc et tout, bien sûr, parle d’insomnie.

« At night I tried to sleep but I don’t sleep, that’s when the ghosts are coming out. You know there is a ghost behind every little thing. »

Et le clip de montrer parfois, mais de suggérer surtout, toutes ces petites choses…

De manière plus formelle, le résultat est tout aussi étonnant. Tout est parfaitement calé sur les vagues musicales de cette chanson. Du changement de plan à la respiration des personnages. C’est à croire que ce clip préexistait déjà dans les archives avant même la création de la chanson. Une preuve de plus peut-être du génie de The Wooden Wolf à exhumer de l’inconnu de jolies histoires…

À LIRE AUSSI >> The Wooden Wolf et le cinéma : on en rêvait, Tomato Red le fait

Advertisements

Laisser un commentaire