Klimt à l’Atelier des Lumières : une expérience collective d’art onirique

REPORTAGE – Pour sa grande première, l’Atelier des Lumières offre aux visiteurs une expérience immersive dans l’œuvre de Gustav Klimt.

Une exposition d’un nouveau genre ouvre à Paris. Nous avons rendez-vous à l’Atelier des Lumières, ancienne fonderie. Pour son ouverture, le nouveau centre d’Art Numérique du XIe arrondissement offre une expérience immersive dans l’œuvre de Gustav Klimt. Une promenade visuelle et sonore qui nous plonge au cœur des œuvres du chef de file de la Sécession Viennoise, ainsi que celles d’Egon Schiele (paysages et corps humains) et Friedensreich Hundertwasser  (constructions architecturales). Le style Sécession Viennois est une version Autrichienne de l’Art Nouveau. Un style qui naît, assez tardivement, d’une aspiration à la modernité mais aussi d’une nouvelle bourgeoisie et de l’industrie. Nous sommes face à un art qui ne veut plus imiter l’art de la cour du passé, mais qui revendique un renouvellement artistique majeur en cette fin de XIXe siècle.

Hors cadre

L’exposition s’articule autour de 140 vidéoprojecteurs laser qui contaminent l’espace de 160 m2. Les images s’enchaînent en fondu avec en fond sonore Beethoven, Strauss ou encore Wagner. Cet événement est « la plus grande installation multimédia fixe au monde » selon le président de Culturespaces, la société qui a développé le projet. En 30 minutes ce sont plus de 3000 images qui sont projetées, oscillant entre portraits, paysages, motifs décoratifs, fleurs, or, nus, Le Baiser, Danaë… qui sortent du cadre et animent les murs de l’ancienne fonderie.

L’Atelier des Lumières propose une nouvelle façon d’aborder l’art au tout public. Une manière pour ce concept inspiré des Carrières de Lumières des Baux-de-Provence (13520), de désacraliser le lieu d’exposition du musée et de la galerie pour garantir une porte d’entrée à l’art pour tous. l’événement vise autant un public familial qu’expert grâce à l’expérience unique proposée au visiteur. Avec ce format de diffusion numérique, le visiteur participe alors à une expérience collective d’art onirique et fantastique. L’exposition Gustav Klimt s’installe à L’Atelier des Lumières jusqu’au 11 novembre 2018.

Kaithleen Touplain

Advertisements