Playlist spéciale Saint Valentin : les chansons pour nous faire fondre

drive_elevatorclip_hd

L’idée de cette playlist m’est venue d’un gentil internaute, qui, en tapant « chanson qui fait fondre une fille à tous les coups », a atterri sur notre blog. Et si on vous dévoilait nos chansons fétiches à nous, celles qui nous font rougir, celles qui nous font craquer ?

La symbolique est grande, et comme tout jour spécial, le 14 février mérite une bande son, histoire de se remémorer quelques années plus tard ce si beau râteau cette si belle journée. Alors comme nous, chez Rocknfool, on a le coeur sur la main (#coeuraveclesdoigts), on t’a sélectionné quelques titres qui nous font craquer. Ambiance :

(tu peux cliquer directement sur les titres, ou lancer la playlist tout en bas)
 

♥ Swann ♥

– « Wicked Game » de Chris Isaac : OK ! OK ! C’est hyper cliché. Mais cette chanson, c’est LA chanson de l’amour par excellence. Tu chantes, je fond. Et si c’est en acoustique, comme James Vincent McMorrow, il est fort probable que je ne réponde plus de rien.

– « The Flame » de Black Keys : Pour le côté hyper sexy, hyper bluesy et crade… Fais chaud d’un coup tu trouves pas?

– « Slow« , de Depeche Mode : C’est la chanson qui s’écoute avec la culotte… Oups c’était déplacé. Ou pas.  Je ne sais pas trop.

– « Hallelujah« , de Jeff Buckley : Parce que Jeff Buckley, parce que homme de ma vie. Parce que « But remember when i moved in you, and the holy dove was moving too, and every breath we drew was hallelujah« . EARGASM.

♥ Emma ♥

– « Shelter » de The XX : parce que cette chanson n’est pas de Birdy (god damn it). Mais surtout parce que c’est un concentré passionné de fièvre amoureuse qui fout des frissons de partout à chaque fois que je l’écoute.

– « Cosmic Love » de Florence and the Machine : La BASE.

– « Go Your Own Way » de Lissie : J’adore l’originale de Fleetwood Mac – il faut dire que Rumours est l’un des albums de mon top 10 de toute ma vie. Mais la version de Lissie est juste ma-gni-fi-que, tout ça avec son timbre de voix, le tempo plus lent, le côté tragique de la séparation me prend aux glandes lacrymales à CHAQUE fois.

–  » Unofferable » de Half Moon Run : Obligé. Parce que Half Moon Run. Parce que chair de poule. Parce que douceur et mélodie magnifique. Parce que c’est les meilleurs. « Give me an offer, unofferable ».

♥ Justine 

– « As« , de Stevie Wonder : en dehors du fait d’être ma chanson préférée tous artistes confondus, toutes périodes confondues, c’est une chanson d’amour d’une intensité incroyable, qui te hante jusqu’à la toute fin. Certes, on peut reprocher à Stevie Wonder de faire des paroles un peu cucul, mais merde, ça fait du bien des fois.

– « Crown Of Love« , de Arcade FireI carved your name into my eyelids, you pray for rain, I pray for blindness. C’est tout. Game over. Mort par K.O.

– « Lovesong« , de The Cure : la facilité aurait été de choisir « Friday, I’m In Love« , mais je l’aime pas. Lovesong, je l’aime. L’amour selon Bobby Smith. Les paroles sont trop belles, argh trop de love.

– « J’aime tes fesses« , de Katerine : parce que plutôt que des discours enflammés, rien de tel que la franchise. Oui, toi, j’aime tes fesses, graou.

♥ Maëva 

–  « I’m not in love » de 10 CC : parce que je suis une éternelle râleuse, et bien sûr je n’aime pas la Saint-Valentin (aucun rapport avec le fait que pour moi ce soit la « sans valentin » cette année bien sûr … ), donc une chanson de non-amour. PAF !

– « Still got the blues » de Gary Moore : parce que les chansons d’amour tristes c’est carrément ma came, et que ses solos donnent envie de copuler.

– « Under your spell » de Desire : oui, je n’aime pas que les vieilles chansons … et celle-ci est tip top (Conseil : A écouter les cheveux au vent, dans une décapotable).

– « Les mots bleus » par Alain Bashung (dit « Dieu »: pas plus d’explications à donner. La base de la base de toute les bases de l’univers.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.