On y était : Shorebilly + De La Montagne + Bengale à La Flèche d’Or

Lundi soir la Flèche d’Or était en feu pour l’ouverture de saison des soirées Day One. Au programme : de la pop qui rend heureux.

Trois groupes plus pétillants les uns que les autres se sont succédé ce soir : d’abord Shorebelly pour de la pop aux accents British, puis De La Montagne pour des chansons électro-hystériques, enfin Bengale pour du rap chantant et dansant. La salle se remplit peu à peu, le public est déchaîné, c’est un beau succès.

Shorebelly
C’est avec une ambiance boys band pop que la nouvelle saison du Day One est lancée. Shorebelly c’est quatre garçons, des sons pops, rock, électro et des rythmiques qui donnent envie de se trémousser. Mais c’est aussi des sonorités planantes et des mélodies poétiques. La salle n’est pas encore bien remplie, mais le public présent se rapproche peu à peu de la scène. Le groupe joue les titres de leur EP Wipeout! (sorti le 9 septembre dernier, c’est tout frais !) mais aussi de nombreux nouveaux morceaux. Ce qui promet de bonnes surprises pour la suite.

Facebookhttps://www.facebook.com/shorebillyman
S
oundcloudhttps://soundcloud.com/shorebilly

De La Montagne
Mené énergiquement par sa chanteuse, Camille, le groupe De La Montagne prend la suite et enflamme un public nombreux déjà acquis à sa cause. À l’origine il n’y avait que Alto et Camille, mais aujourd’hui un nouveau bassiste et un batteur officiel viennent gonfler les rangs. Le son et l’énergie dégagée sur scène n’en sont que plus riches. Un peu pop rock, un peu B.O. de jeux vidéo, un peu électro lyrique, un peu rap, les composition de De La Montagne forment un beau mélange festif et entraînant. L’aisance sur scène de la leader – qui aurait aussi bien être conteuse, humoriste et chauffeuse de salle – ne gâchant rien au show, on est sous le charme. Elle n’hésite d’ailleurs pas à se jeter sur le public compact qui la porte à bout de bras alors qu’elle continue de chanter sur « Girls ». De La Montagne chante l’amour des filles, sa rencontre avec le collectif fils de Vénus, les cheveux de Justin Timberlake… de quoi avoir envie de prêter une oreille curieuse au groupe. On en reparlera !

Facebookhttps://www.facebook.com/wearedelamontagne
S
itehttp://www.wearedlm.com

Bengale
On retrouve, pour finir la soirée en beauté, les étincelants Bengale. À leur habitude, il commencent leur set tranquillement en t-shirt sobre pour le finir déchaînés en soutien-gorge boule disco. Les titres de leur album Jetaimemonamourlavieestbelle s’enchaînent, le public se déhanche, le jeu de scène se déchaîne, les deux leaders, guitariste et chanteur, s’amusent avec le public, l’ambiance est électrique. Bengale nous entousiasme toujours un peu plus !

Facebookhttps://www.facebook.com/bengalemusique
B
andcamphttps://bengale.bandcamp.com

À LIRE AUSSI>> On y était : Clara Luciani + Bengale au Point Éphémère

Photos : Jeanne Cochin

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.