Taboo : l’étrange et sauvage mini-série de Tom Hardy

NOUVEAUTÉ – Prenons Ridley Scott, Steven Knight, Chips Hardy et son fils Tom. Ça donne Taboo, une série historique aussi étrange que sauvage. Elle sera diffusée dès le 7 janvier, sur la BBC.

C’est du côté de la télévision britannique que l’on attend la série la plus palpitante et étrange de la nouvelle année. Le 7 janvier, BBC One diffusera Taboo. Produite par Ridley Scott, imaginée par Steven Knight (le papa de Peaky Blinders, entre autres), elle met en scène Tom Hardy, lui aussi producteur.

L’histoire ? Celle de James Keziah Delaney, un aventurier parti pour le continent africain, qui revient chez lui dans une sombre Angleterre du XIXe siècle après dix ans d’errance. Tous le croyaient morts, mais le jeune homme est bien décidé à reprendre le reste de la société maritime de son père dont il est censé hériter. Évidemment, rien ne se passe vraiment comme il le souhaite et il veut reconstruire sa vie, quitte à user de la terreur et de la fureur, et à se faire de nombreux ennemis au passage.

Sauvage et sanglante

Une bande-annonce vient d’être mise en ligne, et si l’on en croit les premières images, la série sera plus que sombre, sauvage et sanglante. Les fans de Peaky Blinders y retrouveront les éléments clés qui ont fait son succès. Cillian Murphy en moins. Tom Hardy et Steven Knight en plus. Ces deux-là se connaissent bien, puisque le réalisateur l’a également dirigé dans l’étonnant huit-clos Locke. Le scénario a été écrit par l’acteur et son père Chips, quant à la réalisation, elle a été confiée à deux hommes : Kristoffer Nyholm pour les quatre premiers épisodes, et Anders Engström pour les quatre derniers. Frustration ultime : il s’agit en effet, d’une mini-série.

Côté casting, on retrouve une brochette quatre étoiles : Michael Kelly (House of Cards), Jonathan Pryce (Game of Thrones) et Oona Chaplin (la petite-fille de Charlie Chaplin, vue aussi dans Game of Thrones).

À LIRE AUSSI :
>> Gangsters, schizophrénie et tea time : 5 bonnes raisons de courir voir Legend
>> Mad Max Fury Road : girl power et gasoline

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.