Route du rock 2019 : une soirée d’ouverture sur le signe du girl power

JOUR 1 – La Route du rock lançait son édition 2019 avec une soirée d’ouverture à la Nouvelle Vague, placée sous le signe du féminin. À l’affiche, Anna St. Louis, Big Thief et Sharon Van Etten.

Pas facile de les trouver, les femmes dans les programmations de festivals. La Route du rock a décidé d’en réunir une poignée pour la soirée d’ouverture de son édition 2019. Au programme de la douceur folk, de l’énergie rock et un voyage dans des contrées bucoliques.

C’est Anna St. Louis qui montait la première sur la scène de la Nouvelle Vague. Longue silhouette longiligne, crinière wild et une frange romantique encadre son visage. C’est seule qu’elle se présente devant l’audience, accompagnée simplement de sa guitare. Elle a appris à jouer de cet instrument en quelques années, et en quelques années, elle a sorti un E.P, un album et terminé une tournée.

  • Anna St Louis
  • Anna St Louis
  • Anna St Louis
  • Anna St Louis
  • Anna St Louis

Anna St. Louis a une carrière comète et sans doute, elle la doit à un petit coup de pouce venu du ciel. Kevin Morby. Ce dernier décrit la musique d’Anna en ces termes : « Accéder à l’univers d’Anna St. Louis, c’est entrer dans un monde où le cœur conduit directement à l’âme et où tout est nimbé de mystère« . Il n’a pas tort. Sa voix chaleureuse berce l’âme, son fingerpicking emporte dans une époque où le vocoder et les synthés n’existent pas. Sa musique est triste, mais aussi agréable, mélodieuse et réconfortante. Un folk d’un autre temps oui, qui ne sent pas la naphtaline, bien au contraire. Anna St. Louis réussit à être moderne. Et à toucher en plein cœur.

Poésie enchanteresse

Après le minimalisme d’Anna St. Louis, place au lyrisme de Big Thief. Le groupe prend la suite et embarque le public dans une ambiance bucolique. Des bouquets de fleurs sont parsemés sur la scène. Le décor est planté. Il suffira de fermer les yeux pour avoir l’impression d’être perdu au milieu de la nature.

  • Big Thief
  • Big Thief
  • Big Thief
  • Big Thief
  • Big Thief
  • Big Thief

La musique de Big Thief est enchanteresse. Elle force à l’introspection. D’ailleurs, le public est comme envoûté, on entendrait presque des mouches voler tellement l’audience est attentive, comme suspendue aux lèvres de la chanteuse. Big Thief, c’est un feu de joie chaleureux porté par la voix onirique de la bouleversante Adrienne Lenker. Un ascenseur émotionnel qui navigue entre trois albums (dont le sublime U.F.O.F) et se promène entre folk intimiste ( » Cattails ») et peut se transformer à tout moment en folk grunge explosif ( » Contact »). On aurait voulu rester plus longtemps dans cette capsule hors du temps.

Next big thing

Certains disent que Sharon Van Etten est la prochaine Patti Smith. Pour moi, il n’y a pas de « prochain » ou « prochaine ». En revanche, elle pourrait marcher dans ses pas… Il faut dire qu’il n’y a pas beaucoup d’artistes rock solo féminine sur le devant la scène. Dans ce cas, je suis d’accord pour dire que l’Américaine est une sensation.

  • Sharon Van Etten
  • Sharon Van Etten
  • Sharon Van Etten
  • Sharon Van Etten
  • Sharon Van Etten

Tantôt rock, country ou expérimentale, Sharon Van Etten ne se refuse rien et navigue en terrain hypnotique, emportant le public dans sa fougue. Sa musique est parfois épique, parfois atmosphérique. Magnétique, envoûtante, féline, la chanteuse fait preuve d’une grande maîtrise. Une véritable panthère noire au regard un peu fou qui sait aussi se fait tendre. Tout le monde s’accordera pour dire que Sharon Van Etten était un moment fort dans la programmation de la Route du rock 2019. Même si ce n’est que le début.

Advertisements