Route du rock 2019 : la rage de Crows, la douceur de Foxwarren

JOUR 3 – Quelques fous furieux, des chuchoteurs de maux et des spécialistes de la platine et des synthés pour ce vendredi à la Route du Rock 2019.

Commençons tout de suite, si tu veux bien, par ce qui était sans doute le meilleur concert de la journée : Crows. Fun fact. Je les avais vus en 2014 à la Flèche d’Or… mais aucun souvenir. Pourtant, le post Facebook que j’avais alors écrit à l’époque, disait que j’avais trouvé ça « ouf »… Si ma mémoire me fait défaut, en revanche, mon jugement de 2014 reste le même en 2019.

Crows sont des fous furieux, mené par un bouillonnant James Cox qui ne tient jamais en place. Littéralement possédé, il s’offre de nombreuses excursions dans le public. La foule pogote sévère sur le post punk tendance stoner de Crows. C’est même violent. Un jeune homme sortira de la foule, le visage ensanglanté… Sinon dans le genre « math rock un peu bourrin », on avait Crack Cloud. On nous avait vendu le groupe canadien comme le meilleur de la programmation du vendredi. On se dit « mouais ». Ils ont tout donné sur le premier titre, le reste était beaucoup trop répétitif.

En terrain (in)connu

Pour tout t’avouer, le début de soirée était complètement différent. Avec Foxwarren, on voyageait en terrain inconnu. Andy Shauf et ses camarades nous emmenaient dans les grandes plaines canadiennes, dans des régions imaginées ou réelles et nous susurrent des chansons tristes dans l’oreille. Parfait pour commencer un vendredi. Et pour nous rappeler, que le Canada reste les spécialistes de chansons d’orfèvres. On passera de l’ambiance folk à l’ambiance psych pop avec White Fence. Tim Presley présente son album « I Have to Feed Larry’s Hawk« , sorti en début d’années. Des titres d’un romantisme désabusé qui sentent la Pacific Coast.

  • White Fence, Route du Rock 2019

Changement d’ambiance avec Altin Gün. La joyeuse bande offrira le premier set dansant de la journée. Les Néerlandais et leur musique à mi chemin entre psyché pop occidentale et folklore turc emballe la Route du Rock. Certes, la pluie s’est invitée à la fête, mais aucun problème pour les festivaliers qui dansent et font du crowd surfing. Ce qui fera bien marrer Merve Daşdemir, la chanteuse du groupe !

Pour les adeptes de la fête et les amoureux d’électroniques, les programmateurs de la Route du Rock 2019 ont glissé Hot Chip. Ça, c’est si tu veux écouter New Order en plus pop. Après l’annulation de Beirut (larmes), 2ManyDJs étaient chargés de les remplacer. Ils ont fait un DJ set. Les gens ont dansé. Ça a fait le taf.

Advertisements