L’album et le single Cantalou : Thierry Larose sait ce qu’il fait

VIDÉO – Thierry Larose vient d’annoncer la sortie de son premier album, accompagné de la vidéo de « Cantalou » l’extrait homonyme.

Dans le genre « album-qu’on-n’en-peut-plus-d’attendre », le premier jet de Thierry Larose figure en bonne place dans notre palmarès. Thierry Larose fait partie de ces artistes québécois « émergents » qu’on aime vraiment fort.

Après plusieurs mois de confi-silence, le Québécois vient d’annoncer la fameuse date. Son premier album Cantalou sortira le 12 mars sur toutes les plateformes. Prêt depuis plusieurs mois déjà mais tardant à sortir, Thierry nous confirme qu’il n’y a pas (re)travaillé depuis le début de la pandémie.

En studio (c) : Coralie Daigneault

Pour ne pas s’obstiner à vouloir modifier des détails infimes de ses enregistrements, « j’ai donc commencé à préparer l’album 2, question de penser à autre chose et de ne pas oublier mes idées. » Bonne nouvelle sur bonne nouvelle !

Quand on le questionne sur le choix de ce titre pour son album, il nous explique : « c’est le titre de l’album pour plusieurs raisons, mais aucune d’entre elles n’est réellement significative. Mon grand-père me faisait remarquer récemment que presque tous les titres de mes chansons finissent en ‘ou’. Donc je me suis dit que ça serait aussi bien pour le titre de l’album ! »

Travailler en famille

Et pour accompagner cette annonce, il nous régale du clip homonyme de son premier album, réalisé par Charles-Antoine Olivier (qui l’accompagne également à la batterie). « Ses performances de drum sur le disque sont ce qui retient le plus mon attention lorsque j’écoute les chansons aujourd’hui. J’ai toujours été fan de CAO et je suis chanceux de pouvoir travailler avec lui en studio comme sur un plateau de tournage ! »

Dans cette vidéo qui le met en scène (avec la participation de ses guitaristes de talent : Marie Claudel et pataugeoire), on y aperçoit aussi Cantalou, la mascotte du single, une marionnette très expressive (et émotive) créée par Marianne Boucher, l’amoureuse de Thierry. Fans de typographies, les deux se sont inspirés d’un livre de polices des années 1960 trouvé lors d’un voyage à Portland (Oregon) pour élaborer le graphisme de l’album.

Même si on a déjà entendu « Cantalou » à plusieurs reprises en live, on savoure ces arrangements studio qui donne vie à une chanson addictive dont les refrains nous donnent une furieuse envie de retrouver les salles de concerts pour chanter « J’sais pas pourquoi les gens ils font ce qu’ils font. Toi tu sais pourquoi les choses sont comme elles sont ». À tue-tête bien sûr.

C’est aussi grâce à cette chanson que Thierry Larose a pu rencontrer Alexandre Martel (Anatole), qui a réalisé son album. Une sorte de chanson porte-bonheur non ?

Advertisements