On a écouté (en boucle) : Shake, Shook, Shaken de The Dø

Victoire par K.O. On ne les attendait pas, et pourtant, The Dø a signé avec ce Shake, Shook, Shaken l’un des tous meilleurs albums de la rentrée.

The-Do-8-(c)-Alice-Moitie

Oui, c’est toujours bien de le préciser. On l’a écouté en boucle cet album, depuis maintenant cinq jours. Et on ne risque pas de s’arrêter en si bon chemin. C’est que ça fait plaisir d’entendre quelque chose d’original, travaillé et beau en provenance de notre beau pays. C’est pas tous les jours.

Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Succès unanime auprès du public et de la presse pour le premier album, confirmation avec le second, reconnaissance mondiale, tout cela aurait pu monter à la tête de ces deux parisiens. On avait déjà connu des précédents (nous ne citerons personne pour ne pas heurter les sensibilités). Mais non, rien de tout cela, au contraire : d’album en album, ils créent la surprise et nous régalent de leurs délicieuses expérimentations sonores.

Venons-en aux faits : ce troisième opus est une succession de petites bombes pop sur fond de synthétiseurs cosmiques. On les avais connus (faussement) enfantins et friands de compositions aux allures de joyeux bordel, ils nous reviennent les bras chargés de tubes en puissance, mais toujours en gardant cette patte The Dø, c’est-à-dire un sens de la mélodie comme peu peuvent se targuer d’en posséder : une apparente simplicité, mais qui laisse comme une sensation de « je connais ce morceau depuis toujours ».

L’omniprésence des synthétiseurs pourrait en rebuter plus d’un, notamment les fans de la première heure. Ils sont pourtant la clé de ce nouveau son, de cette nouvelle production. Elle aurait pu être lourde et bruitiste, elle est au contraire parfaitement maîtrisée et nuancée, apportant même beaucoup de cohérence à l’ensemble. Face à ce mur de son vient se glisser la douce et enchanteresse voix d’Olivia, toute en légèreté, et le tout fonctionne à merveille. Sans jamais tomber dans la facilité.

Parmi les évidentes réussites, « Sparks » fait figure de grande gagnante. Le charme ne met pas longtemps à opérer et l’on s’imagine déjà la tête dans les étoiles, immédiatement embarqué par la beauté de la chose. Tout dans cette chanson, la construction, les arrangements, est remarquable. « Trustful Hands » et « Opposite Ways » se partagent également le haut du tableau.

Dans un autre registre, celui de l’efficacité, on retrouve « Miracles (Back In Time)« , « Going Through Walls » et « Lick My Wounds« . Mais en règle générale, les refrains sont percutants, entêtants, si bien que l’on se surprend à les chanter immédiatement. Au milieu de tout cela, on retrouve un très Strokes « Despai, Hangover & Ecstasy« , qui, étrangement, ne dénote pas.

Au final, aucun morceau n’est de trop, tout est cohérent, travaillé et original. On pourrait donc céder aux sirènes du fameux album de la maturité. C’est en tout cas leur meilleur, leur plus abouti, et nul doute qu’il saura être apprécié à sa juste valeur.

Advertisements

Une pensée sur “On a écouté (en boucle) : Shake, Shook, Shaken de The Dø

  • 16 novembre 2014 à 22 h 58 min
    Permalink

    Vraiment ?
    Etes vous journaliste musical ou fan du groupe ?
    Si vous êtes fan, vous êtes pardonné , puisque quand on aime, on ne compte pas, sinon , c’est lamentable.
    Vous ne pouvez pas encenser un disque qui n’a aucune valeur artistique.
    Avez vous déja entendu un tube ? C’est une mélodie que tout le monde peut fredonner, des arrangements dans l’air du temps qui deviennent intemporels , bref, le contraire de cet album qui n’est qu’un copiage pompier de groupes des années 80 aux mélodies douteuses et aux arrangements qui ne sont plus dans l’air du temps .
    Vous êtes vous demandé si vous auriez eu la même écoute s’ils étaient moches et que personne ne s’accordait a dire que c’etait genial et que le storytelling a leur propos était moins vaniteux ??? Sans doute que non, vous n’auriez même pas écouté et donné votre avis.
    Le miens : groupe de musique de pub, la musique est pas a la hauteur, la chanteuse est bonne ,je la prendrais bien pour faire des choeurs ici et la , bien qu’elle n’ait pas l’air de dégager une grosse joie de vivre … mais ca vaut pas la moyenne .

  • 16 novembre 2014 à 23 h 15 min
    Permalink

    Je ne suis ni l’un, ni l’autre. Dommage, bien essayé pourtant.

    Selon vous, si j’ai bien compris, les personnes qui ont un avis différent du vôtre sont « lamentables », n’ont pas de culture musicale, et se fient au physique des artistes pour savoir quel album est bon ou pas. Vous avez là une très belle ouverture d’esprit cher Guy, et je vous en félicite.

    Figurez-vous que cet album, je l’ai écouté (et apprécié) par simple curiosité, avant même de voir le groupe encensé dans pas mal de titres de presse (je suis sûre que vous faites référence aux Inrocks, entre autre. Oui oui, je le sens, et vous ne vous en cachez pas trop en fait) et autres sites internets. Alors de ce côté-ci, je ne pense pas avoir grand chose à me reprocher, et sûrement pas le fait de suivre une soit-disant mode, ou la « hype ».

    Si vous me (nous) lisiez, vous sauriez que je (nous) sais (savons) être objective(s) quand il le faut, et en général, il le faut avant tout à la première écoute. Et malheureusement pour vous, j’ai aimé cet album. Et je suis au regret de voir que vous n’en faites pas de même.

    Pour vous, cet album est un « copiage ». D’accord, soit. Alors allez au bout de la chose, et donnez-moi des noms que peut-être je ne connais pas et qui pourraient me faire changer d’avis. Aussi, je pense, contrairement à vous, que cet album est parfaitement dans l’air du temps, par son style (electro-pop), son ambiance et tout ce qu’il y a autour.

    Du coup, tout votre argumentaire tombe à l’eau. Décidément, vous allez de malchance en malchance !

    Par contre, un conseil : à l’avenir, ne vous cachez pas derrière l’anonymat pour déverser votre haine (qui, je n’en doute pas, ne se cantonne pas à ce pauvre groupe), c’est trop facile et ça ne vous honore pas beaucoup.

    Je vous souhaite bonne continuation dans votre entreprise de trollage, ainsi qu’une bonne fin de soirée.

    Justine

  • 25 novembre 2015 à 18 h 41 min
    Permalink

    Hello, un commentaire bien tardif par rapport à la date de publication de votre article 🙂

    Nous avons fait une cover du titre « A mess like this », et j’espère qu’elle vous plaira : https://www.youtube.com/watch?v=Zxmh0UuyH7E

    J’ajoute que l’argumentaire de GuyL est lamentable, pour reprendre ses termes, mais vous l’avez très bien démont(r)é. Sans rentrer dans le détail, je trouve que « Shake Shook Shaken » est un petit bijou musical, qu’on a bien sûr le droit de ne pas aimer, mais dire que les mélodies sont douteuses, et les arrangements plus dans l’air du temps, c’est faire preuve de la plus grande ignorance musicale, et d’une suffisance malheureusement assez peu rare dans ce domaine. Si l’intéressé repointe le bout de son nez par ici, je suis ouvert au débat.

    Merci pour votre site !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.