On y était : Lissie + The Yolks à la Maroquinerie

Lissie a quitté son Mississippi natale pour poser guitares et amplis dans l’intimiste Maroquinerie à Paris. On connaissait déjà son album Catching a Tiger, un album teinté country-folk, et on attendait avec impatience de découvrir ses titres en live. Et bien vous savez quoi ? C’était parfait. Tu y étais pas ? On te dit en 10 points ce que tu as manqué !

1. The Yolks en première partie. Quatre mecs, sortis tout droit d’on-ne-sait-où, avec un look improbable mais une musique entrainante et très dansante.

2. Une Maroquinerie pas blindée mais chauffée à blanc ! Ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte, et le public, même s’il n’était pas là en masse, il était parfait, répondant présent à chaque morceau.

3. Une Lissie très en forme. Jeune mais ultra talentueuse. Une voix puissante et rauque qui donne l’impression « d’avoir vécue ».

4. Une jeune fille ultra sympathique, pas du tout impressionnée qui communique énormément avec son public entre chaque titre.

5. Un guitariste pied nu.

6. Un bassiste en sweet capuche, malgré la chaleur de la Maroquinerie

7. Un set parfait, hautement électrique qui mélangeait compositions country-folk et folk-rock.

8. Une artiste qui révèle la véritable supercherie des concerts. La dernière chanson arrive, elle explique qu’il est temps pour elle de partir. Puis, en rigolant, elle dit à son public, « ne vous inquiétez pas on revient après. Vous allez applaudir très fort et nous on revient pour quatre autres chansons ».

9. Une reprise de Kid Cudi (Pursuit of Happiness) qu’on penserait écrite par Lissie elle-même.

10. Une jeune fille naturelle. Ça fait plaisir de voir une chanteuse qui n’est pas barbouillée de make-up, coiffée d’une simple tresse sur le côté (qui s’échappera au bout de trois chansons). Et habillé « confort » : pas de talons haut, pas de jupes, pas de strass et paillettes, pas d’attitude de rockstar pourtant Dieu Sait qu’elle aurait de quoi se la péter ! Nature quoi ! On a adoré.

 

 

Advertisements

Une pensée sur “On y était : Lissie + The Yolks à la Maroquinerie

  • 20 mars 2011 à 0 h 46 min
    Permalink

    Pire qu’adoré ! (sans faute d’ortho c’est mieux)

  • 20 mars 2011 à 21 h 17 min
    Permalink

    The Yolks c’est le « Hair Power ». C’est de moi. Pas peu fière avec ça 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.