Festival Chorus #3 : Birdy Hunt

On ne change pas ses bonnes/mauvaises habitudes.
Je me souviens avoir été il y a deux ou trois ans, aux « midis du Magic » du Festival Chorus. C’était pour Ben L’Oncle Soul, donc forcément j’avais fait une exception, et j’y étais allée avec des amis, pendant notre pause déjeuner. Bien sur, nous étions restés jusqu’au bout, et donc arrivés logiquement bien en retard en littérature. Je m’étais promis de ne plus jamais refaire la même bétise.

Pourtant aujourd’hui, bis repetita placent ?
Cela fait déjà plusieurs semaines que j’ai marqué dans mon agenda, vendredi 30 mars, 12h, Festival Chorus, parvis de la Défense, Birdy Hunt. Et cela même si j’avais un nouveau cours qui commençait le jour même, à 13h, à deux stations de là.
Bref, vous voyez le truc venir ?

C’est le dernier concert à l’heure du déjeuner pour cette saison du Festival Chorus. On ne va pas vous reparler de la programmation à tomber de cette année, mais sachez qu’on n’en pense pas moins. Donc sont prévus : les Birdy Hunt, suivis des Hyphen Hyphen. Je n’ai malheureusement pas pu rester pour ce second groupe donc Swann vous avez déjà parlé, études obligent.
Début vers 12h20, et la salle est déjà bien remplie, entre les fans du 1er rang, les touristes venus en famille, les pingouins de la Défense qui ont fait tomber la veste, les lyçéens en pause déjeuner et les meufs venues en escarpins de 15 cm.
Les cinq musiciens grimpent sur scène, et font durer le suspense avec une intro instrumentale, dans une ambiance vaisseau spatial. On a l’impression d’être à un combat de boxe, tant il y a de tension. Puis soudainement Marc se joint à la troupe et c’est parti. Ca sera 40 minutes d’un beau concert assuré, même s’ils nous confessent, que c’est « un peu dur de jouer à cette heure là. » Peu importe, car les Birdy sont aussi survoltés que d’habitude, et mention spéciale à Manu qui nous a fait des mouvements de gouffa de malade. Le public était bien là, bien présent, et a franchement semblé apprécier  les Birdy Hunt dont on vous rabat les oreilles depuis un certain temps maintenant.

En toute honnêteté j’ai pensé que c’était un bon concert. J’ai trouvé que les instrus étaient beaucoup plus propres que d’habitude, peut-être est-ce du à l’accoustique du Magic Mirror. En tout cas, c’est plus qu’agréable d’entendre la belle voix de Marc !
Mention spéciale pour deux morceaux : « Furies Light » et « Your Friend ». Des pures bombes atomiques.
Même la petite bout de chou à 1m de moi, a profité à fond de ce concert gratuit, puisqu’elle n’a pas arrété de shaker son boule en souriant à toutes les curieux la regardant d’un air : mais pourquoi toi tu es immobile, c’est pas normal ?

Belle conclusion sur « Only Love » sous une salve d’applaudissements et je peux vous dire maintenant que non seulement je suis arrivée 30 minutes à mon cours, mais en plus j’ai été dans l’impossibilité totale de me concentrer. Merci les gars, c’était BirdyFat !

Vous pourrez retrouver bientôt les Birdy Hunt, puisque ils ont été séléctionnés dans les 3  jeunes talents par le jury du concours d’Esprit Musique. Ils partiront sur les routes à partir du 22 mai pour 7 dates, dont justement le 22 mai au Petit Bain à Paris !  Retrouvez leurs autres dates  sur l’onglet « On Tour » de leur page Facebook.

Site : http://www.birdyhunt.com

Myspace : http://www.myspace.com/birdyhunt

Facebook : http://www.facebook.com/birdyhuntofficial

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.