Dans l’iPod de Lucie Chérubin

Cette semaine, pour la série dans le « iPod de… » j’ai choisi de m’adresser non pas à un artiste, ni un D.A, mais à une RP : Lucie Chérubin. Si tu es dans le microcosme musical, tu as forcément déjà croisé la route de ce boute-en-train passionnée de musique. Parce que c’est l’une des première RP que j’ai connu, j’ai voulu lui demander de me concocter sa playlist parfaite… Et évidemment, elle est plus-que-parfaite.

305268_10150360962545820_3681519_n

Même si j’ai un bon penchant pour la musique des années 80 et que j’ai souvent proclamé la new-wave comme religion sacrée, je ne peux pas livrer une playlist qui se rattacherait à une période ou à un mouvement musical défini… plusieurs groupes, albums, titres m’ont accompagné dans la vie. C’était dur de choisir mais voici 10 titres qui m’ont émotionnellement marqué et, quand j’y pense, se rattachent souvent au voyage.

Placebo – My sweet Prince

Je crois que j’ai su que la musique serait l’une des choses les plus importantes de ma vie quand j’ai découvert Placebo, qui restera le groupe dont j’ai été le plus fan. Bizarrement c’est avec ce titre, assez confidentiel, et qui est surement le plus dark, que je suis devenue accro, j’avais 15 ans je crois, peut-être que tout s’explique 😉

No Doubt – Don’t Speak

Que dire… je connais les paroles par cœur, j’avais peut être 13 ans, c’est un tube absolu, Gwen Stefani a écrit cette chanson suite à une rupture vraiment difficile, et bien ça se ressent ! C’est une vraie star, et No Doubt fut à la fin des années 90 un groupe qui a marqué sa génération.

Interpol – Stella Was A Diver and She’s Always Down 

Interpol est dans mon top 5 de mes groupes préférés : ils sont le reflet d’une ville que j’ai dans la peau : New York, et surtout leur 1er album est d’une perfection absolue. Ils ont su créé leur propre son, ils ne sont pas l’ersatz d’un autre groupe à la mode, ils sont uniques. Pour moi ça a été une énorme claque, Stella est un titre que je ne me lasserai jamais d’écouter.

Sonic Youth – Schizophrénia 

SY est juste l’un des plus grands groupes de la terre, ils ont traversé les époques, ont toujours su se renouveler, ils incarnent la rébellion, la décadence, la sueur, le grunge, et surtout ils sont les big boss de l’underground. Et toujours cette ville : New York, berceau du post punk, qui a permis aux groupes alternatifs comme SY de s’exprimer, de jouer en live, de se créer son propre univers, imparfait, brouillon mais tellement vivant.

Pj Harvey – You Said Something

« Story From the Sea, Story From The City » c’est New York, encore je sais… Elle dédie ce disque à la Big Apple d’ailleurs. Cet album est le roman d’une errance cosmopolite, de rencontres amoureuses intensifiées par cette ville qui nous rend tous fous… En écoutant cet album je suis à New York. « You Said Something » est un de mes titres préférés de la chanteuse avec « One Line ». Les paroles sont vraiment belles, elle me rappelle des hommes, des soirées, et la perte de soi même.

Joy Division – Love Will Tell us Apart

Je suis une énorme fan de Joy Division: Ian Curtis exprime comme personne la détresse, l’amour, la puissance de la vie dans ce qu’elle a de sublime comme de plus douloureux et d’urgent. Les mecs ont un sens mélodique et rythmique qui tient du génie. Ce titre me rend hystérique en soirée, c’est le morceau que tu me balances si tu veux me voir danser sur une table.  (même si Blue Monday de New Order concurrence pas mal).

Depeche Mode – The Things You Said

Je ne vais pas m’étendre sur Depeche Mode ce serait trop long, comme je l’ai dit « New Wave is my religion » ils sont les patrons de la New Wave. Groupe prolifique, il n’y rien à jeter, tous leurs albums sont sublimes. Pour le choix du track « The Things you said » c’est un peu … moi, on va dire.

Grizzly Bear – Ready Able

Grizzly Bear fait parti du noyau dur de la scène indie issue de Brooklyn, et d’un renouveau de la scène musicale new yorkaise, avec TV One The Radio, Yeasayer, Liars ou encore Animal collective. Ce mouvement m’a fasciné, c’est avec Grizzly Bear que j’ai vraiment connu la musique alternative, et c’est à ce moment là que j’ai commencé à bosser dans la musique, ça a été une réelle impulsion.

Beach House – Take Care

Beach House me rappelle mes plus beaux moments de festivals… leur musique est mélancolique et planante, elle prend aux tripes et j’adore la voix de la chanteuse. « Take Care » me fera toujours chialer, c’est que c’est un bon titre.

Paul Kalkbrenner – Aaron

C’est avec P.K et la Bo de Berlin Calling que j’ai vraiment commencé à m’intéresser de très près la musique électronique. Depuis je suis une fana. « Aaron » est un titre ultime, Berlin dans toute sa splendeur…

A retrouver aussi sur :

Twitter: https://twitter.com/cherubinch

Tumblr : http://cherubinch.tumblr.com/

Soundcloud: https://soundcloud.com/cherubinch

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.