Le Prince Miiaou : Happy Concert For Empty People

Miaou

Printemps 2010. On s’en va partir faire un stage universitaire en Laponie suédoise avec l’envie de rencontrer la neige, l’envie de se trouver face au soleil de minuit, l’envie de savoir si le vide existe. La veille du départ, on fait un détour par son disquaire préféré, afin d’emmener quelques nouveautés. Parmi elles, on achète les albums de Milkymee, Carly Sings, Soap&Skin et surtout Le Prince Miiaou. Quelques jours auparavant, on avait entendu sur Radio France un de ses singles et on était tombé totalement en amour pour sa musique. Assis dans l’avion, on prépare son lecteur mp3, avec les 13 pistes de Safety First, le deuxième album de Maud-Elisa Mandeau. L’avion nous fait irrémédiablement peur. On a peur du vide. On transpire, on étouffe, et une fois dans les airs, on lance Le Prince Miiaou. 2 heures plus tard, l’album aura tourné deux fois, et notre cœur aura été chamboulé à jamais, grâce à un titre particulièrement : « No Compassion Available ».

miaou1

Cinq ans plus tard, entre le jaune et bleu suédois, et le jaune et bleu clermontois, il n’y a qu’un pas. Ce soir, Le Prince Miiaou joue en Auvergne. Mais avant ça, on regarde le Crunch rugbystique. Entre rugby et rock, l’Auvergne est une bien belle région, mais parfois les choix sont difficiles à faire. La France effectue un match irréel face aux anglais. Un, deux, trois, Six, Sept, Huit essais. « Quel match de Déglingos », dira Mathieu Lartot qui commente ce moment irréel. On regarde notre montre. Allez, encore 15 minutes de match, la France est menée 30 à 48. Le concert, lui, commence dans 45 minutes. On va être en retard. On hésite, on se torture l’esprit.

20h00, fin du Crunch. On prend notre voiture, et nous rendons rapidement dans une chouette salle de la sous-préfecture auvergnate : la Puce à L’oreille. En attendant Le Prince Miiaou, nous avons droit à The Belfour, un duo rock dont nous sentons bien les influences PJ Harvey.

Vers 21h30, la première partie se termine et le show Prince Miiaou commence. Car oui, Le Prince Miiaou, est une artiste 100% auto-produite depuis ses débuts en 2007 et ce soir, elle ne fait pas de caprices de stars : elle installe ses instrus sur scène et fait, elle-même, les réglages sonores avec ses musiciens.
Pendant ce temps, on regarde la projection vidéo de la programmation de la salle : mardi 3 Mars, Didier Super. Vendredi 20 Mars, Oldelaf. Samedi 21 Mars, Le Prince Miiaou. On reconnait alors un extrait d’une session acoustique sur TV5. Maud-Elisa s’entend, lève la tête vers l’écran, et s’amuse de se voir. Oui, elle est timide, joyeuse, discrète, et on sent bien qu’elle ressent quelque chose de particulier en se voyant.
22h00 précise, le noir se fait dans la salle. Des « Where Is The Queen ? », résonnent et Le Prince Miiaou fait son entrée. Guitare saturée, batterie lourde, amplis surchauffés, on en prend déjà plein la vue et plein les oreilles dès les premières minutes.
« Happy Song For Empty People », « Turn Me Off », « Beloved », « J’ai deux Yeux », tous ses tubes seront présents lors de ce concert. Mais le charme de cette chanteuse, c’est sa « bipolarité » entre son attitude rock quand elle saute sur scène avec sa basse ou sa guitare et celle d’une jeune trentenaire timide et réservée, qui commente ses performances « en fait, je pouvais pas jouer en sautant comme ça, c’est trop dur« .

Maud-Elisa est probablement la plus timide des rockeuses françaises, et chaque intervention nous fait sourire de bonheur. Qu’il est rare en 2015 de voir une sincérité et authenticité aussi intacte ! « Hier j’ai jeté ma guitare, mais vraiment, et depuis elle fait que se désaccorder. J’aime pas, car pendant ce temps je dois parler, et je dis toujours n’importe quoi« , « J’ai toujours rêvé d’arriver et de lancer un gros « SALUT, CA VA ? », mais je sais faire que « ça va ? », alors « ça va, Riom ?« , « ah si vous êtes timides, ça va pas le faire entre personnes timides« .

Le moment le plus drôle arrive quand, d’une voix maladroite, elle nous présente un extrait de son dernier EP « Triptyque d’Hiver » : « alors, pour le prochain morceau, Robocop, j’ai besoin de mes lunettes. Je ne sais pas pourquoi je m’inflige ça en fait. Au début, il y avait deux yeux, mais j’y voyais rien, donc il n’y en a plus qu’un maintenant. Du coup j’y vois. Par contre, je peux pas sourire. Vous allez comprendre. Regardez, ça donne ça. C’est moi quand je serai vieille. Bref, c’est Robocop ».

miaou2

Elle jouera d’ailleurs les 3 titres de son dernier EP, et une grande majorité de son troisième album : Where Is The Queen. Mais, le plus surprenant, c’est que Le Prince Miiaou ne renie pas ses premiers albums. Ces albums, où elle racontait de longues histoires en français. Car oui, elle chante la plupart du temps en anglais, mais il lui arrive aussi d’être moins rock. Et quand elle se plonge dans l’ambiance Sigur Ros, avec des chansons de 5/6 minutes, elle ne chante plus, mais prend le temps de nous conter des histoires, en enfilant fauvement des textes nous faisant voyager dans sa mélancolie. C’est le cas de « Frénésie Horizontale ». Le violoncelle est alors de mise, et à cet instant, on découvre toute l’amplitude de la voix du Prince. Si nous sommes bien samedi soir, la voix 2015 n’est pas à la Télévision mais bel et bien en terre Auvergnate. Maud-Elisa n’a rien à envier à des Björk, Bat For Lashes ou PJ Harvey.

Au bout d’une heure et quart de concert, Le Prince Miiaou retourne en loges. Pertinemment, tout connaisseur du Prince sait qu’elle va revenir pour interpréter son « No Compassion ». Il ne peut y avoir un concert sans ce titre. Et c’est bien ce qui va se passer. Elle terminera son concert avec le vide. Le sol tremble sur les « Empty » crié et maitrisé. Les lumières s’affolent, la batterie fait vibrer notre cœur, et les paroles nous humidifient les yeux.

Empty, EMpty EMPty, EMPTy, EMPTY, on vient de ce prendre une claque de rock indépendant français, il va falloir se réveiller, s’en remettre.

Röno

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.