Luciole pour nous réparer

Je vois son nom depuis plusieurs années. Dans les programmations des salles de concerts, sur Twitter, Facebook. Partout. Mais pour une quelconque obscure raison je n’ai jamais prêté attention à Luciole. Quelle connerie n’ai-je pas faite. J’ai toujours voulu tomber en amour pour une voix féminine mais il n’y a que les vieilles âmes de Janis Joplin, Joan Baez et moins vieille, de Cat Power qui me touchent réellement et directement droit au coeur. Bien sûr, j’admire d’autres chanteuses plus actuelles. Yael Naïm et sa simplicité, Hindi Zahra et sa multi-ethnicité, Christine & The Queens et sa folie. Mais elles ne chantent pas français (enfin si Christine, elle fait les deux). Un jour, sur Facebook quelqu’un poste la vidéo d’une session acoustique de Luciole : « Fix You ». Bêtement, au début, j’ai cru que c’était la reprise du titre de Coldplay. Elle chante sur les accords de guitares de Clément Simounet, ce magicien des sons. Il y a aussi Hugh Coltman. Je suis intriguée. Je crois que je n’ai jamais autant pleuré sur une chanson en français.

Ce titre a été ma porte d’entrée sur l’univers doux et torturé de Luciole. Je me suis maudite moi-même de ne pas avoir été plus curieuse et de ne jamais avoir jeté une oreille sur sa musique et ses albums auparavant. Avec des années de retard, je me plonge dedans. Et j’ai voulu faire ça dans l’ordre. D’abord avec le slam qui compose Ombres (2009) puis son E.P, et ce bijou qu’est l’album Une, sorti en 2015. Plus de slam, ou alors un peu. Elle s’affirme comme chanteuse, joue sur les contrastes, elle se montre tendre et forte, lumineuse et fragile. Il y a un peu de folk, des percussions un peu tribales, des notes électroniques intelligemment introduites dans cet univers complexe et intriguant.

Et non, elle n’est pas plusieurs, elle est « Une », comme elle le clame haut et fort sur ce titre qui donne son nom à l’album. Un titre teinté d’électro-pop avec cette basse si envoûtante « Je ne ressemble à aucune autre, aucune ». C’est évident. Il n’y a qu’une Luciole et on a beau chercher, on ne peut la rapprocher d’aucune chanteuse qui existe. Luciole m’a réconciliée avec les chanteuses en version française. Merci.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.