On y était : Gavin James + Jim Bauer au Café de la Danse

LIVE-REPORT – Gavin James, l’enchanteur a encore frappé hier soir au Café de la Danse. Devant un public tout acquis, il a fait le show, drôle, touchant et mélodieux comme toujours.

On attendait cette date avec impatience, et le public nombreux du Café de la Danse ce jeudi soir, l’attendait plus impatiemment encore, à en croire le groupe collé aux pieds de la scène et aux cris de joie. Gavin James, ses guitares, son pianiste discret et sa douce voix de romantique irlandais étaient au rendez-vous, tout autant excités par sa soirée que nous l’étions.

Quand on entre dans la grande salle, déjà bien remplie, c’est la surprenante voix de Jim Bauer qui nous accueille. La voix androgyne du jeune chanteur n’hésite pas à monter haut dans les aigus, et à descendre grave lorsqu’il reprend Daft Punk, « Better, Faster, Stronger ». Il y a un peu de soul et de blues dans ce guitare-voix, mais l’approbation générale qui semble venir du public ne nous emporte guère.

21h précises, Gavin James fait son entrée, le large sourire et les quelques mots de français qu’il connaît aux lèvres. Le public est euphorique. Il ne faut pas attendre longtemps pour que les premiers rangs murmurent d’abord discrètement les paroles de l’anglo-saxon, avant de les chanter à pleins poumons dès « Coming Home », troisième titre de la setlist.
Le jeune homme présente toutes ses chansons, discute avec son public, fait des blagues. On comprend bien la passion qu’il fait naître chez certains. Drôle et adorable certes, mais surtout excellent chanteur et compositeur, Gavin James nous montre l’étendu de sa voix en plaçant quelques vocalises du meilleur effet, notamment sur « Nervous » et de l’émotion distillée à volonté, notamment sur… tous les titres.

À LIRE AUSSI >> On y était : Gavin James + Craig Gallagher aux Étoiles

Showman, il sait combler son public français en enchaînant, en anglais puis en français, une version de « La vie en rose » après la belle « For You ». Il demande au public conquis, ce qu’il pourrait jouer comme reprise. Ce soir on aura droit à « Sorry » de Justin Bieber, à « Billie Jean » en acoustique au milieu de la fosse suivi de « Can’t Feel My Face » de The Week-End, et même de « What A Wonderful World » avec en prime une imitation bluffante de la si caractéristique voix de Ray Charles. Il terminera ce show endiablé par « Dancing In The Dark » de Bruce Springsteen, sous les acclamations d’un public fasciné et heureux.

Setlist : ‘Til The Sun Comes Up / Remember Me / Coming Home / Bitter Pill / Heart On Fire / For You / La vie en rose / 22 / Nervous / Sorry – Justin Bieber / Billie Jean – Michael Jackson, Can’t Feel my Face – The Weeknd / What A Wonderful World – Ray Charles  / Say Hello / Two Hearts // Bis : A Book Of Love / Dancing In The Dark – Bruce Springsteen

À LIRE AUSSI >> Le clip du jour : « For You » de Gavin James

Texte : Jeanne Cochin | Photos : Emma Shindo

Advertisements

Laisser un commentaire