The Rapture n’est plus, vive The Rapture

C’est la mauvaise nouvelle du lundi matin, le label du groupe américain The Rapture à confirmé ce weekend que le groupe se séparait, après plus de seize ans de bons et loyaux services. La raison ? Encore inconnue.

Ce groupe de dance-punk, signé depuis leur dernier album chez les New Yorkais de DFA (PDG : James Murphy, aka Monsieur LCD Soundsystem), fournissait depuis quelques années la dose quotidienne de groove, de rock, de lignes de basse venues du paradis. On se souviendra entre autres du grenier à tubes Pieces of Pepole We Love paru en 2006, dont vous n’êtes sûrement pas étrangers, et de son tardif mais digne successeur electro-funk In The Grace Of Your Love.

Quoi qu’il en soit, et c’est peut-être ce qui a mené à la séparation, on pouvait se demander ce qu’ils allaient nous proposer de nouveau sur un prochain album, sans tourner en rond ou se ramasser. Et c’est peut-être mieux comme ça …

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.