Quatre groupes de rock à écouter absolument

DÉCOUVERTE – On dit que le « rock est mort ». Quatre preuves que non, pas du tout, avec des groupes qui vont se lever la poussière.

Fontaines D.C. C’est toujours de l’autre côté de la Manche que ça se passe en matière de rock. Mais Fontaines D.C. ne vient pas d’Angleterre. Ils viennent d’Irlande. D.C c’est pour « Dublin City ». Fontaines, c’est pour le clin d’oeil à un personnage du Parrain de Coppola et évidemment de leur ville de coeur, Dubin, donc. Outre-Manche, le quintet fait parler d’eux avec leur punk rock agressif et furieux tout droit sorti d’une autre époque mais pourtant si actuel. On pense un peu aux Pogues, les grands frères spirituels. En France, ça prendra forcément un peu plus de temps, puisque nous ne sommes pas une patrie de rock’n’roll. Mais, y’a moyen qu’ils suivent le même chemin que leurs potos d’IDLES.
Abattoir Blues. Il te faudra quelques secondes à peine pour comprendre d’où vient Abattoir Blues. Lance « Sense » et tu sentiras immédiatement les racines anglaises. La colère, la rage, le désespoir que seuls les Anglais savent faire sonner. Je veux dire, bien faire sonner. Le rock vient de là-bas. C’est une vérité générale. On a beau vouloir ne pas être d’accord, se dire, qu’en France aussi on possède quelques bons groupes, le vrai rock, celui qui remue tes entrailles, il vient de l’autre côté de la Manche. Pas de chez nous. Chez nous, on considère que Shaka Ponk c’est du rock. Ça remet les choses en place. Abattoir Blues, donc. Des gars de Brighton. C’est d’abord le nom du groupe qui m’a fait cliquer sur un lien apparu comme par magie sur ma timeline Twitter.  Abattoir Blues, c’est un album de Nick Cave. C’est une chanson qui te colle des frissons. Il y a une puissance qui ne se dégage que des chansons de Nick Cave. Cette puissance, on la retrouve chez les jeunes anglais. Ils sont monstrueux. Si on devait les classer dans une catégorie, (déformation professionnelle, désolée), on dira qu’ils sont dans cette nouvelle vague post-punk qui déferle depuis quelques années.
TOUTS. Direction l’Irlande du Nord, cette fois. TOUTS, c’est trois mecs enragés :  Matthew Crossan, Jason Feenan et Luke McLaughlin. Ces trois furieux reprennent à leur sauce le slogan de l’IRA « Touts will be shot !”. Oui, ce sont des punks, oui ils ont un peu la rage au ventre et oui ils chantent un peu la révolution. Le punk, c’est renversé la table, c’est s’élever contre l’autorité et c’est exactement ce que fait TOUTS. Leurs concerts font sold out, et pourtant, il n’y a pas encore d’album. Ça veut bien dire quelque chose.
Francobollo. Alors ouai, non, Francobollo ne vient pas d’Italie malgré le nom, ils sont Suédois, originaires de la petite ville de Lund, mais c’est dans le Nord de Londres qu’ils ont fait leurs marques. C’est d’ailleurs en Angleterre que le groupe est désormais installé. Leur musique est un objet non identifié, entre le garage des années 90’s, le psyché et la pop. C’est bizarre et foutraque mais étrangement fascinant. Tu aimes Pavement, il est fort possible pour que tu craques pour cette bande de chevelus.
Advertisements