Les Beach Boys ont des petits frères ! : Shimmering Stars

Shimmering Stars c’est le groupe de la bonne humeur par excellence. Celui qui malgré la grisaille et le froid t’emporte sous un soleil de plomb en plein hiver.

Mais avant de vous parler de ces trois lascars de l’Ouest Canadien et de la sortie de leur premier album « Violent Hearts » le 12 septembre dernier chez Almost Musique/Socadisc, c’est toujours sympa de savoir un peu de quoi il advient, nommément parlant.

Raclement de gorge.

Stars je pense que c’est inutile de vous donner une traduction, à moins d’avoir été élevé en Sibérie profonde. To shimmer signifie « scintiller ». Roulement de tambour … et nous avons un gagnant ! : Les Etoiles Scintillantes plus communément appelés Shimmering Stars.

Shimmering Stars c’est trois mecs, qui comme ça, au premier regard n’ont pas l’air de stars. Et pourtant, leur premier album envoie du lourd. La preuve, cet album est sorti après un 45 tours dévoilé en novembre 2010, qui contenait notamment I’m Gonna Try et East Van Girls, deux des principaux titres repris en pôle positions dans l’album « Violent Hearts ».

Shimmering Stars concrètement ça ressemble quoi ? Officiellement les influences sont les suivantes : Everly Brothers, Del Shannon, Phil Spector ou encore Bo Diddley, mais comme ma culture personnelle a été bâtie sur la différence entre Haendel et Mozart, je vous confesse non sans honte, que je n’en connais aucune.

Concrètement ça nous fait vraiment penser aux Beach Boys, genre « viens siroter un Sex On the Beach avec nous à Beverly Hills, et n’oublie pas ton bikini rouge bien échancré ! ». Y’a un peu des Beatles aussi, dans les cellules de batterie et bien sur dans le chant. Les trois mecs jouent, et chantent en même temps, à des intervalles différents. D’une c’est pas facile, et deux c’est super agréable pour les oreilles.

Ecouter cet album c’est donc la méthode anti-déprime numéro 1.

Les paroles sont bon-enfant, mais comme pour toutes les paroles en anglais, ça passe comme sur des roulettes. Puis bon, il faut admettre qu’on est content quand on est capable de comprendre de quoi il s’agit dans une langue étrangère sans se casser la tête avec un dictionnaire sous le coude.

Tout ça pour dire que « Violent Hearts » c’est 14 chansons très courtes, souvent moins de 2 minutes chacune. Ca nous fait repenser à notre premier vrai baiser à la boum de la meilleure copine, aux anniversaires arrosés de Champomy et de fraises Tagada, mais aussi aux ruptures difficiles, et aux gros chagrins existentiels.

On aime, et vous aussi vous allez être obligés d’aimer !

Myspace : www.myspace.com/starsshimmer

Sitehttp://shimmeringstars.bandcamp.com/

Droits photo 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.