Goodwood Atoms : l’art de rendre euphorique

NEWCOMERS – Le Canada est un vivier artistique et créatif. Vancouver nous offre Goodwood Atoms, un groupe qui mélange mélodies aériennes et sombres pour en faire une musique euphorique.

Décidément, les groupes les plus intéressants se trouvent de l’autre côté de l’Atlantique. Pas aux États-Unis, mais au Canada. Terre très fertile en matière de musique. Parmi les nouveaux venus, il y a Goodwood Atoms, une bande de quatre garçons de Vancouver qui propose un rock indie bien de son temps.

La bande-son parfaite d’un été

Tantôt contemplatifs, tantôt dansants, les titres de Goodwood Atoms ont tous un petit quelque chose qui attrape l’oreille. Ils ont sorti leur premier EP, ce vendredi 12 mai. Et après quelques écoutes, on peut déjà deviner les influences des Canadiens. Il y a un petit côté Radiohead, il y aussi du alt-J, premier album. Une musique qui prend sa source aussi bien dans le rock indé que dans l’électro, mais le mélange est toujours délicat et surtout réussi. On se laisse facilement porter par « Into The Bay », cet EP envoûtant délicieusement mélancolique mais à aucun moment mélodramatique. On craque pour la voix haut-perchée du lead-singer, les percussions énergiques et ses nappes électroniques euphorisantes. S’il fallait choisir une bande-son pour l’été qui tarde à venir, assurément, « Dreaming About » figurerait dans la playlist.

Un album est prévu pour le mois de novembre. Autant dire, qu’on guettera cette sortie avec attention.

À LIRE AUSSI :
>> The Franklin Electric, une certaine idée de la mélancolie joyeuse
>> Half Moon Run : « C’est vital de ne pas se préoccuper du succès »

 

Advertisements

Laisser un commentaire