Le retour d’Andy Balcon en solo : un virage à 180° en vidéo

CLIP – Aujourd’hui marque le début d’une nouvelle aventure pour Andy Balcon. La moitié d’Heymoonshaker fait plein feu sur ses projets solo, avec la sortie d’un clip pour « A Place To Call Home ». Surprise en perspective.

Andy Balcon a longtemps été l’exemple même du musicien vagabond qui traînait sa guitare un peu partout dans le monde. Sa voix rugueuse, son intensité incroyable et son sens inné du blues l’ont conduit à former pendant plusieurs années avec Dave Crowe le duo Heymoonshaker. Premier groupe de « beatbox blues » autoproclamé, Andy Balcon y sévissait à coup de guitare électrique électrisante. Du genre à te remuer au plus profond pour te laisser un peu sans voix.

Bye bye blues

Aujourd’hui, Andy Balcon reprend ses activités solo. Après une année un peu plus calme en terme de tournée, il a pris le temps de composer tout un ensemble de nouveaux titres, dont le premier en vidéo : « A Place To Call Home ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on aurait difficilement pu faire plus différent de ce qu’il chantait auparavant, tant on est loin, très loin, du blues.

« A Place To Call Home » est ce qu’on pourrait appelé un hymne pop. Pop, à cause de cette mélodie. Pop à cause du combo guitare / mellotron / tambourin. Pop aussi pour l’immédiateté avec laquelle se révèle cette envie d’onduler. Pop pour la facilité avec laquelle tout reste en tête. Certains regretteront peut-être la place laissée à la voix, qu’on connaît fabuleuse, du garçon. Moins poussée que dans son travail passé, moins intense, elle reste présente, mais surtout accompagnée par un choeur prédominant sur le refrain.

Des lisières sous la lumière

C’est ce chœur et les paroles du titre qui le transforment en vrai hymne. « We are young, We are able, We just need a place to call home ». Un refrain à la fois optimiste et fédérateur, au milieu de couplets presque engagés, tant ils jettent un regard affûté et juste sur la société actuelle. Des idées appuyées par le magnifique travail d’Ozzie Pullin en super 8. Le duo, aux mots comme à l’image, remet au centre du débat les lisières, urbaines et forestières. Et leur redonne, l’air de rien et sous une douce lumière, leur place fondamentale.

A Place To Call Home, single prévu pour le 13 avril 2018

À LIRE AUSSI
>> Dirty Deep et Heymoonshaker, le concert à haut-voltage

Advertisements