Ce qu’il ne faut pas manquer aux Francofolies de la Rochelle ?

J – 15 jours avant le festival le plus agréable de l’été : les Francofolies de la Rochelle. Comme chaque année RockNfool y sera pour te raconter ce qui s’y passe comme-si-tu-y-étais-vraiment. D’ailleurs peut-être que t’y seras mais, tu es un peu perdu en lisant l’affiche incroyable et tu te demande qu’est-ce qu’il faut absolument voir. Nous, on a fait nos choix. Et on te dit jour par jour ce qu’on ne raterait sous aucun prétexte (sauf cas de force majeur : Henri Cavill qui débarque, une invitation à dîner avec James Franco, une attaque de Zombie non stoppée par Brad Pitt, ce genre de chose quoi).

 VENDREDI 12 JUILLET

 S’il y en a qu’il ne faudra pas manquer c’est Benjamin Clementine. Ok, il a un nom à coucher dehors, mais une voix grave gorgée de soul qui colle des frissons. Les trois morceaux de son E.P en piano/voix ont titillé notre curiosité, mais c’est beaucoup trop peu, on veut en savoir plus. Ce sera à 20 h à la Coursive. Puis on ira du côté du Casino Barrière pour écouter les incroyables Baden Baden, Joya Hope et surtout Jil is Lucky cru 2013. Il ne reste plus grand-chose de leur pop-folk d’antan, mais on n’aime quand même ce changement de style qui leur va plutôt bien. Evidemment, on ira voir aussi Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick (pas besoin de mettre le nom), en pensant très fort à nos mamans qui nous détesteront à ce moment-précis.

 

Sinon ? Sur la scène de l’horloge tu as Elisa Jo aka Adèle modèle France, petite protégée de Benjamin Biolay, et Fränk un mélange entre folk et funk.

SAMEDI 13 JUILLET

 On ne sait pas encore comment se dédoubler pour pouvoir être à St Jean d’Acre et au Casino Barrière. Parce que d’un côté on a Orelsan de l’autre Tomorrow’s World et Yan Wagner (et Fauve accessoirement, mais tu connais toute l’affection que je ne porte pas pour ce groupe). Juste avant, on y ira faire un tour du côté d’Aline et Granville (La Coursive) qui nous offrira un petit voyage dans le passé direction les yéyés des années 60.

 Sinon ? Sur la scène SFR, tu as les chouchous FI/SH/ES, Laurent Lamarca ou encore Colours in The Street. Des jeunes gens pleins de talents !

 DIMANCHE 14 JUILLET

 On essaiera de garder notre calme olympien et de ne pas hyperventiler en écoutant Benjamin Biolay. On l’avait déjà vu dans le cadre du Festival des Inrocks et on peut te dire que l’album Vengeance il est encore plus savoureux en live. Si on ne s’est pas coupés les veines entre temps à cause de Saez, on ira faire quelques pogos avec Skip The Use. Bien sûr on ne manquera pas les premières Francos du très élégant Hugh Coltman, ni celles d’Elephant.

 Sinon ? Gaetan Roussel rend hommage au maître Alain Bashung en revisitant l’album Play Blessures. C’est au Grand Théâtre, une création spéciale pour les Francos.

 LUNDI 15 JUILLET

Même pas fatiguées. On sera certainement du côté de Saint Jean d’Acre pour pleurer sur les ritournelles folk de Lou Douillon puis danser le Mojo ave –M-.

Mais avant on ira écouter notre fantasme de jeunesse Axel Bauer (oui toi aussi tu étais amoureuse de lui et de la chanson Cargo de Nuit ?) et les géniaux Folfox. Sans oublier Gael Faure. Tous seront au théâtre Verdière.

Sinon ? Du côté de la scène de l’horloge Rouge, il y aura Bel Plaine et Buridane, à ne pas manquer.

MARDI 16 JUILLET

Evidemment on ira voir le local de l’édition, à savoir Lescop (notre fil rouge du Fair tu te souviens). Pour la curiosité on écoutera Woodkid, histoire de voir s’il nous fera changer d’avis, où s’il demeure le bâtisseur d’une cathédrale vide comme titrait Télérama à son sujet.

On ne manquera pas non plus la jolie et piquante Mai Lan et la rêveuse Anouk Aiata.

Sinon ? S’il y a un groupe Jeunes Talent SFR à ne surtout pas loupé c’est TOYS. 18 heures sur la scène de l’horloge rouge. Ils te feront oublier M83 ! Paroles de Swann.

Francofolies

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.