Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /home/rocknfoomc/www/wp-includes/functions.php on line 5211

Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /home/rocknfoomc/www/wp-includes/functions.php on line 5211

Jo Wedin & Jean Felzine et les déboires d’un couple en crise

CHRONIQUE – Ils se sont retrouvés pour un deuxième album croustillant et bien foutu. Jo Wedin et Jean Felzine viennent de sortir “Jo & Jean” et on adore.

Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé de Jo Wedin & Jean Felzine, notre duo d’amoureux préféré. Ce n’est pas faute de continuer à chantonner (super) fréquemment “Idiot”, tiré de leur catalogue qu’on connaît par cœur.

Les deux artistes ont vaqué à leurs activités : Jean Felzine auprès de Mustang, et Jo Wedin en solo. Avant de se retrouver en duo cette année, pour notre plus grand plaisir. Jo & Jean est donc leur 2e album, plus de trois ans après Pique-nique sur lequel on retrouvait l’inoubliable (et incontournable) “Chanter, baiser, boire et manger”.

Être heureux ensemble ?

Un vent de légèreté souffle dès les premières secondes de “Jag vill inte höra” qui ouvre l’album. “Comment faire pour être heureux ensemble” chantent-ils en harmonie sur cette ballade rétro-pop chaude sur basse funky et cordes mutines, qui mettrait de bonne humeur n’importe quel·le grincheux·se. Une parfaite introduction au reste du disque.

Jo & Jean parle du couple. Le vrai, sans censure. Pas l’image d’Épinal lustrée et proprette. La perte de cheveux, la libido en berne, la manipulation, l’égocentrisme, l’insensibilité… tout est chanté avec désinvolture en français, suédois et anglais avec brio.

Si les mauvais côtés sont dépeints avec réalisme et sincérité, la dualité des sentiments vient contrecarrer la violence des reproches fait par l’un et l’autre. “Tu as gâché ma vie” lance Jo Wedin, après avoir adressé un ultimatum et une série de critiques bien sardoniques à Jean (“hypocrite, vicieux, perdant”). Celui-ci lui répond simplement “mais, je t’aime” de sa voix de crooner. C’est drôle, moderne et ça nous change des chansons d’amour déçu et de ruptures.

Bouillon de couleurs

Du côté de la réalisation de cet album bouillonnant et plein de couleurs, on retrouve la patte d’Adrien Durand (Bon Voyage Organisation) et de Louis Sommer (Venice). Bien sûr, les guitares de Jean ont la part belle dans la plupart des chansons enregistrées en quasi-live, d’envolées à de courtes apparitions de ses instruments passés au phaser et cordes synthétiques pour plus de matière.

Les changements d’ambiances sont bien exécutés. De la soul de “Still My Man” avec ce synthé-orgue, la sexy-gospelienne “Aux étoiles en feu”, ses subtiles congas et ses accords de piano plaqué, les disco “Jamais envie de” et “Quand le mal vous quitte” qui nous donnent furieusement envie de courir sur un parterre de danse pour se déhancher furieusement… On ne se lasse pas.

Un bel écueil conjugal de 10 chansons, dont une reprise traduite en français (“Sexe objet” de Kraftwreck), qui ne déçoit pas une seule seconde. Pas de chanson moins bien que l’autre, ou d’univers trop ressemblants. Jo & Jean est un album intelligent de son temps. Certes, il ne réinvente pas la roue musicale, mais il apporte un vent de franc-parler et de lâcher-prise qu’on adore.

Jo & Jean – Jo Wedin et Jean Felzine (At(home))