Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /home/rocknfoomc/www/wp-includes/functions.php on line 5211

Rattrapage : les 3 clips qu’il ne fallait pas manquer ces derniers jours

VIDEOS – Hervé, Gael Faure, Eddy de Pretto et Julien Doré… Séance de rattrapage sur les derniers clips sortis.

La crème des artistes masculins français a décidé de sortir leurs clips ces derniers jours. Se sont-ils passés le mot ? Est-ce simplement un signe que le monde se remet à tourner à un rythme acceptable ? En tout cas, on prend. Petit focus sur ceux qu’on aime d’amour à Rocknfool.

Gael Faure – “Tu risques quoi ?”

Un clip en noir et blanc pour ce titre issu de l’EP L’eau et la peau, sorti en septembre dernier. Deux personnes, âgées mais pas tant. Des scènes de vie, derrière un caddie, au bar PMU du coin, au coin du feu… C’est son amour des choses simples, de l’humain, de la terre et des racines, que Gael Faure traduit en images avec ce clip délicat dans son village natal ardéchois. Aussi délicat et doux que le titre lui-même et ses nappes organiques de piano et cuivres. À travers les rides de la peau qui se fondent dans les rides de l’eau du lac, c’est le message complet de l’EP qui transparaît. La peau, et l’eau. L’eau et la peau. Simplement.

Julien Doré & Eddy de Pretto – “Larme Fatale”

Julien Doré réédite son album Aimée, sous le titre Aimée encore le 26 novembre prochain, au profit de l’association Les Blouses Roses. Un joli geste qui s’accompagnera de pas moins de 9 nouveaux titres, dont un duo avec Eddy de Pretto. Et c’est donc cette rencontre inédite qu’on retrouve dans le clip de « Larme Fatale ». 5 minutes au cours desquelles le piano de Julien Doré invite la voix d’Eddy de Pretto à la lumière vacillante d’une bougie, d’un néon ou d’un écran de portable. Petit espoir dans l’obscurité.

Hervé – “Rodéo”

Tu prends l’énergie de l’artiste, la joie de retrouver des concerts, le rythme de la réédition d’Hyper, tu secoues tout ça bien fort, et tu obtiens le clip de Rodéo. Hervé a fait appel à son public pour obtenir les preuves en images de la joie pure de voir un de ses lives. Il les a collectées, sélectionnées, montées, et ajoutées aux moments volées d’avant-scène. Et le résultat est à la hauteur de ce qu’on ressent lorsqu’on le voit sur une scène : la folle envie d’y retourner très vite.