Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /home/rocknfoomc/www/wp-includes/functions.php on line 5211

Amour et adrénaline : N Nao et Marie-Pierre Arthur aux Salons acoustiques

LIVE REPORT – On est allé écouter le concert 100% acoustique de N Nao et Marie-Pierre Arthur à la Chapelle, dans le cadre des Salons acoustiques. La magie a encore opéré.

Une nouvelle édition des Salons acoustiques avait lieu cette fin de semaine au Théâtre la Chapelle. Malgré l’annulation des concerts du vendredi – un des musiciens de Plants and Animals étant positif à la Covid – les deux autres soirées ont bel et bien eu lieu.

On est, pour notre part, allé écouter le double plateau de N Nao et Marie-Pierre Arthur qui se jouait en fin de samedi après-midi. Par rapport à l’année passée où, pour des raisons sanitaires, la proximité avec les artistes avait été mise en berne, le public a été directement invité à son entrée dans la salle, à s’asseoir tout autour de la scène. Des poufs et autres bancs de parc ont été installés tout autour du centre où guitares, piano droit et bougies sont installés. Des guirlandes lumineuses trottent au-dessus et de la verdure décorative finie de constituer un décor bucolique.

Le coup de foudre

Les deux artistes débarquent dans les applaudissements d’un public de tous âges, et familial. Pas de micro, pas d’ampli, la mission est simple : tout jouer et tout chanter en acoustique.

Le duo s’est rencontré il y a un an, à Petite Vallée. Et, il est fait mention ni plus ni moins d’un “coup de foudre” entre elles deux. Tout simplement. Logique donc, que le spectacle ait été travaillé en binôme (via internet parfois, nous disent-elles), en piochant dans leurs deux catalogues.

Silence et carillon

N Nao et Marie-Pierre Arthur n’ont aucune difficulté à allier leur voix tantôt avec délicatesse (“Saison des orages”) tantôt avec élan et intensité (“Des feux pour voir” en version “rock grunge”). Le timbre de Marie-Pierre Arthur, plus marqué et puissant est tout en mesure, pour se marier à celui plus fragile et lyrique de N Nao. Elles revisitent les chansons de La plus belle chose, le 1er EP de N Nao sorti l’année dernière et les titres, plus connus, de Marie-Pierre Arthur. 

Duo de guitares sèches, basse acoustique parfois dont on entend la vibration et le son métallique des cordes, piano-guitare, carillon… les accompagnements ne se ressemblent pas. On n’oublie pas la machine à cassettes sur “La plus belle chose” puis “Si tu savais”. Un moment durant lequel Marie-Pierre Arthur vient naturellement s’asseoir en tailleur sur le tapis pour chanter sa chanson phare face au public. Elle nous avoue avoir trippé sur le concept des Salons acoustiques. Ils lui permettent de chanter (au moins) la moitié de son répertoire, moins rock, qu’elle interprète beaucoup moins souvent en show.

“La musique c’est beaucoup d’amour et d’adrénaline, j’espère que vous le sentez” lance N Nao à la Chapelle. Des oui se font entendre. On craque pour “Puits de lumière”, ces harmonies vocales et ce sentiment de flotter dans une mer de coton. Pour “Le vent m’appelle par mon prénom”, une chanson atemporelle dont on est follement amoureuses. Pour “À partir de maintenant” aussi, et la réinterprétation “country” que les deux artistes en font. Pour toute cette formule enfin, et cette fusion d’univers, d’instruments et de voix dont on entend toutes la rugosité et les aspérités dans un silence respectueux. On ne s’en lasse pas, c’est fabuleux.

À noter : le concert de Cédric Dind-Lavoie et Plants and Animals est reporté au 21 juin.

Photos : Emma Shindo