Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /home/rocknfoomc/www/wp-includes/functions.php on line 5211

Deprecated: sanitize_url est obsolète depuis la version 2.8.0 ! Utilisez esc_url_raw() à la place. in /home/rocknfoomc/www/wp-includes/functions.php on line 5211

Rammstein – Et c’est le ZEIT qui court !

CHRONIQUE – Rammstein revient avec ZEIT, un huitième album studio sans fausse note et réelle surprise, mais rempli de mélancolie et de rage.


1995. Les Allemands de Rammstein publient leur premier album qui fera date dans le métal. Révolutionnaire et chef d’œuvre, Herzeleid nous fait découvrir six allemands qui mêlent provocation scénique, métal mélodico-industriel et paroles en allemand. Nous voici alors parti pour près de 30 ans de shows dantesques, toujours plus dans la démesure, années après années.

Après des pauses, des projets solos, des aventures à droite et à gauche pour chacun des membres de groupe, Rammstein revient en 2019 avec Rammstein. Malheureusement, ce 7ème album n’a pas eu l’occasion d’être joué en live dans le monde entier, pandémie oblige. Qu’importe, Rammstein travaille en studio et produit un huitième opus, qui pourra paraître surprenant pour le public ayant l’image d’un groupe uniquement provocateur et au son très dur.

Parce que le temps qui court change les plaisirs…

Zeit” (“temps” en français) résume bien ce nouvel album. Quel est notre rapport à la vie et la mort, au temps qui passe et nos décisions de chaque instant ? Et nous pouvons même élargir cette question : quel est notre rapport à Rammstein et sa musique ? Car cet album regorge de pépites mélancoliques nous rappelant que Rammstein est un groupe qui excelle dans les ballades.

Preuve en est que l’islandais Olafur Arnalds a produit un remix qui met les larmes aux yeux. Piano et cordes à l’appuie, “Zeit” prend une autre dimension, afin de refléter toute la mélancolie de ce titre. Rammstein nous avait pourtant averti dès les premières notes de l’album, avec “Armee der Tristen” : “Komm zu uns und reih dich ein, Wir woll’n zusammen traurig sein” (rejoignez-nous, nous voulons être tristes tous ensemble”).

Néanmoins, ce single n’est pas le “Seeman”, “Ohne Dich” voire “Frühling in Paris” de l’album. Car Rammstein ne s’est pas contenté d’une seule balade pour ce nouvel album.

“Schwarz” est foncièrement explicite face à ce sentiment de mélancolie : “Geh’ ich vor der Nacht zur Ruh, Deck’ ich mich mit Schwermut zu, Die helle Welt will mir nicht glücken” (quand je vais me reposer avant la nuit, je me couvre de mélancolie, ce monde lumineux ne veut pas me rendre heureux). Le clavier prend une large place dans ce titre et Till Lindemann montre toute sa justesse vocale. La sagesse s’empare de plus en plus du groupe et il serait intéressant de savoir si ce titre intégrera les setlists de concert et quel tableau scénique sera réalisé.

Et comme trois chansons mélancoliques ne suffisent pas, rajoutons en d’autres : “Meine Tränen” (portant sur les relations familiales) ou “Lügen” (qui mêle mélodies et son violent). Le vocoder, utilisé pour la première fois par le groupe, fait monter en puissance le titre et nous rappelle que Rammstein est un pur groupe de rock, qui sait aussi s’amuser.

…et que le manque d’amour nous fait vieillir

Le fun. C’est aussi la base de Rammstein. Entre provocation pure et satire de la société, le groupe montre les fléaux de notre monde depuis 1995. Et ce n’est pas en 2022 qu’ils vont s’arrêter.

Deuxième single de l’album, Zick Zack est une diatribe d’un monde où l’apparence prime sur la pensée. Si le titre n’a rien d’original, il met en exergue un clip très réussi, nous rappelant que le visuel de Rammstein sert davantage que la musique. Il en est de même avec le misogyne “Dicke Titten” (“gros seins”) et le provocateur “OK”, acronyme de “Ohne Kondom” (sans préservatif).

Outre la satire d’un monde toujours plus sexualisé, Rammstein n’oublie pas aussi la critique d’un monde toujours plus divisé.

Dans “Angst”, Rammstein décrit une société de plus en plus raciste et xénophobe, qui a peur de l’étranger (surtout celui qui est réfugié et noir de peau, comme Lindemann le chante). Critique acerbe accompagnée d’une musique à-propos, “Angst” sera assurément un titre phare dans la tournée du groupe. Les “du” (toi), responsables de la montée de l’extrémisme, pourront être repris aisément par un public surchauffé. Et le clip, aux accents dictatoriaux et totalitaires, nous donne déjà un avant-goût de l’interprétation qui en sera faite en concert.

Adieu !

Entre mélancolie et satire, Rammstein livre donc un huitième album rempli d’émotions. Et ce n’est pas l’épilogue de Zeit qui nous contredira. Quel sens devons-nous voir derrière cet “Adieu” ? Les Allemands nous content-ils uniquement l’histoire d’un homme qui s’en va et dont ses proches lui rendent hommage ? Ou parlent-ils d’eux-mêmes, en tirant leur révérence pour quelques années, comme ils l’ont déjà fait auparavant ?

Quelle que soit l’interprétation que nous pouvons en faire, “Adieu” est une magnifique conclusion musicale, voire philosophique. Arrêtons de vivre dans l’apparence, arrêtons de courir, prenons du temps pour nous, nos proches et profitons de la vie qui passe si vite.

Adieu, goodbye, auf Wiederseh’n !

rammstein-zeit-album-cover

ZEIT, sorti le 29 Avril 2022.

  1. Armee der Tristen
  2. Zeit
  3. Schwarz
  4. Giftig
  5. Zick Zack
  6. OK
  7. Meine Tränen
  8. Angst
  9. Dicke Titten
  10. Lügen
  11. Adieu

Rammstein sera en concert les 8 et 9 Juillet 2022, au Groupama Stadium de Lyon.

À LIRE AUSSI :